Les polyoxométallates, une nouvelle famille de ligands pour la catalyse

par Nathalie Dupré

Thèse de doctorat en Chimie organique

Sous la direction de Serge Thorimbert et de Bernold Hasenknopf.

Soutenue en 2010

à Paris 6 .


  • Résumé

    Cette thèse porte sur la fonctionnalisation des polyoxométallates (POMs) et leurs utilisations en catalyse. Dans une première partie, la structure [α1-P2W17O61]10- est fonctionnalisée par insertion de cations acides de Lewis dans la lacune. L’interaction entre les POMs acides de Lewis et des ligands organiques a été étudiée dans le but de dédoubler les complexes chiraux [α1-MP2W17O61]n-. Le mécanisme des réactions de Mannich et Mukaiyama-Aldol catalysées par les POMs acides de Lewis a été examiné. La seconde partie de mon travail concerne la fonctionnalisation des POMs par des molécules organiques pour obtenir des hybrides organiques-inorganiques. Ces hybrides ont par la suite été utilisés en tant qu’organocatalyseurs mais aussi comme ligands de métaux de transition. Des complexes POM-Au ont montré une réactivité particulièrement intéressante en cycloisomérisation.

  • Titre traduit

    Polyoxometalates, a new class of ligands for catalysis


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([XIV]-247 p.)
  • Annexes : Notes bibliogr. 308 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2010 409
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.