Les cellules de la capsule frontière : une population souche du système nerveux périphérique embryonnaire ?

par Julie Thibaud

Thèse de doctorat en Cerveau, cognition, comportement

Sous la direction de Anne Baron-Van Evercooren.

Soutenue en 2010

à Paris 6 .


  • Résumé

    Issues des crêtes neurales, les cellules de la capsule frontière (CCF) sont localisées transitoirement lors de l’embryogénèse aux zones d’entrée et de sortie des axones sensitifs et moteurs de la moelle épinière, où elles maintiennent l’intégrité de la barrière entre le système nerveux central et le système nerveux périphérique (SNP). Au-delà de ce rôle de « gardien de la frontière », les CCF participent à la mise en place du SNP. A partir de E11, elles migrent dans les racines dorsales et les ganglions de la racine dorsale ou�� elles se différencient en cellules de Schwann, en cellules satellites et en neurones nociceptifs. Cette multipotentialité suggère que les CCF sont des cellules souches. Toutefois, ceci n’a jamais été clairement démontré. Profitant de l’expression exclusive du facteur de transcription Krox20 par les CCF entre E10,5 et E15,5, nous avons pu les isoler à partir d’embryons Krox20Cre/+,R26RYFP/+ à E12,5. In vitro, nous avons montré que les CCF sont des cellules immatures qui répondent aux facteurs de croissance et peuvent être amplifiées sous forme de sphères. Mises en adhésion, elles génèrent des cellules des lignages glial, neuronal et musculaire. In vivo, nous avons analysé leur potentiel de migration et de différenciation après transplantation dans un modèle nouveau-né dysmyélinique. Les CCF migrent et se différencient exclusivement en cellules du lignage central, notamment en oligodendrocytes myélinisants. De plus, elles génèrent des neurones dans les zones neurogéniques et des cellules gliales dans les zones non neurogéniques. Notre approche, basée sur l’utilisation d’un modèle transgénique et sur une technique de micro-dissection des cellules d’intérêt, nous a donc permis de démontrer de façon non-ambiguë que les CCF se comportent comme des cellules souches multipotentes du SNP embryonnaire et que, une fois isolées de leur tissu d’origine, elles peuvent être reprogrammées pour acquérir des caractéristiques de cellules souches neurales du SNC.

  • Titre traduit

    Bounadary cap cells : stem cells from the periphery ?


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (169 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 155-169. 200 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 8238
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2010 337
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.