Bases neurales de la perception de la menace chez l'homme : ce que nous apprend l'alexithymie sur le fonctionnement de ces réseaux

par Lydia Pouga

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Julie Grèzes.

Soutenue en 2010

à Paris 6 .


  • Résumé

    Détecter des signaux de menace dans le comportement d’autrui est crucial à l’interaction sociale mais également à la survie de l’individu. Les circuits cérébraux qui sous-tendent cette fonction commencent tout juste à émerger. A travers ce projet de thèse, nous avons cherché à décrypter les réseaux neuronaux en jeu dans la perception d’expressions corporelles de peur et de colère, en explorant la façon dont un trait de personnalité, l’alexithymie, connu pour être impliqué dans des déficits d’introspection, de réactivité et de régulation émotionnelles, modulait la réponse et la connectivité des structures au sein de ces réseaux, à l’aide de l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf). Nous avons observé que seule la réponse des structures préfrontales était modulée par le niveau d’alexithymie des individus. En outre, nous avons révélé une connectivité fonctionnelle particulière : 1) entre le cortex cingulaire antérieur (ACC) et le cortex prémoteur (PM), chez les alexithymiques et en particulier chez des individus reportant des capacités réduites de réactivité émotionnelle ; 2) entre le cortex préfrontal ventro-médian (vmPFC) et l’hypothalamus (HYP), la substance grise périaqueducale (PAG) et PM, chez les lexithymiques, et en particulier chez des individus reportant de bonnes capacités à réagir en situations stressantes. Nous pensons que l’ACC jouerait un rôle dans la suppression de la réactivité émotionnelle, à l’origine de la froideur affective observée chez les alexithymiques, tandis que le vmPFC jouerait un rôle dans l’orchestration d’une réponse adaptée au contexte en agissant sur les centres de la réponse autonome (HYP, PAG) et sur PM

  • Titre traduit

    Human neural bases of threat perception : how alexithymia can help us to decode the underlying network


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (256 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 238-255. 274 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2010 231
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.