Etude du bruit quantique dans la détection interférométrique des ondes gravitationnelles

par Julien Le Bars

Thèse de doctorat en Physique quantique

Sous la direction de Jean-Michel Courty.

Soutenue en 2010

à Paris 6 .


  • Résumé

    La construction de la première génération d’interféromètres à ondes gravitationnelles est maintenant achevée et d’importants efforts internationaux portent sur leur perfectionnement pour les convertir en de véritables observatoires. Le bruit quantique sera une des principales limitations de ces instruments. Il a pour origine les fluctuations quantiques de phase et d’intensité de la lumière laser utilisée. Ma thèse consiste en la réalisation d’un modèle numérique de ce bruit. Le code repose sur des modules élémentaires quantiques permettant une application facile aux diverses configurations d’interféromètre. Chaque module individuel décrit la transformation des fluctuations quantiques par l’élément optique correspondant. Il existe sous deux représentations : une représentation de diffusion donnant accès au relation d’entrée sortie et donc à la sensibilité et une représentation de transfert utilisé pour l’assemblage des éléments individuels. Le code intègre des opérations canoniques comme le passage réciproque d’une représentation à l’autre et l’algèbre d’assemblage des éléments optiques. Le code intègre aussi l’estimation des bruits de perte d’origine également quantique et les bruits classiques. Il permet ainsi de déterminer la sensibilité des interféromètres de configuration semblable à VIRGO ou LIGO de tester diverses techniques de réduction du bruit quantique comme l’injection d’états comprimés du champ ou la détection homodyne. Des effets de couplage entre les deux cavités constituant les bras de l’interféromètre peuvent également être utilisés pour améliorer la sensibilité autour de certaines fréquences.

  • Titre traduit

    Study of quantum noise in the interferometric detection of gravitational waves


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( [233] p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 213-217. 66 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2010 200
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.