Analyse génétique de l'apoptose des cellules polaires de l'ovaire de Drosophile

par Asma Khammari

Thèse de doctorat en Génomique, Cellule, Développement, Microbiologie

Sous la direction de Anne-Marie Pret.

Soutenue en 2010

à Paris 6 .


  • Résumé

    L'apoptose est une mort cellulaire génétiquement programmée conservée au cours de l'évolution. Elle joue de nombreux rôles comme l'élimination de cellules dysfonctionnelles ou de cellules surnuméraires. Les principaux effecteurs de l'apoptose sont des protéases : les caspases. Leur activation est finement régulée à la fois par des protéines antiapoptotiques de la famille de IAP et des protéines proapoptotiques de la famille RHG. L’ovogenèse chez la drosophile est un bon modèle pour l’étude de différents processus impliqués au cours du développement des métazoaires tels que la mort cellulaire. Les cellules polaires sont présentes sous forme de paire à chaque extrémité du follicule ovarien. Leur formation se fait par un processus apoptotique qui permet la sélection de deux cellules polaires à chaque extrémité du follicule ovarien à partir d'un pool de 3-6 précurseurs. J’ai étudié les composants de la voie apoptotique dans le but de déterminer ceux, impliqués dans l’apoptose des cellules pré-polaires. J’ai montré que l'apoptose des cellules polaires nécessite spécifiquement l'activité du gène hid (RHG), de la caspase initiatrice Dronc et son adaptateur Dark et aussi de la caspase effectrice Drice. J’ai aussi montré que les cellules polaires destinées à mourir n'accumulent pas la protéine antiapoptotique Diap1 (IAP) et expriment le gène hid contrairement à la paire de cellules polaires matures. Ces résultats permettront d'aborder la question du choix entre la survie et la mort au sein du lignage des cellules polaires, notamment par l'étude de la régulation de hid et de Diap1 par des voies de signalisation. D’autre part, un crible par ARN interférence a été réalisé pour trouver de nouveaux acteurs et régulateurs de la mort cellulaire des cellules polaires. Les gènes candidats sont actuellement en cours d’analyse pour comprendre leur rôle et leur lien avec la cascade apoptotique

  • Titre traduit

    Genetic analysis of Drosophila ovarian polar cell apoptosis


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ([160] p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 106-128. 410 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • En acquisition
  • Cote : T Paris 6 2010 194
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.