From Vlasov to STEREO : nonlinear coupling in the solar wind

par Pierre Henri

Thèse de doctorat en Astronomie et astrophysique d'Ile de France

Sous la direction de Carine Briand et de Francesco Califano.

Soutenue en 2010

à Paris 6 en cotutelle avec l'Università degli studi (Pise, Italie) .

  • Titre traduit

    De Vlasov à Stereo : couplages nonlinéaires dans le vent solaire


  • Résumé

    De nombreux plasmas astrophysiques, dont le vent solaire, sont non-collisionels. Les fréquences typiques des processus dynamiques sont grandes devant la fréquence de collision, de sorte que le le vent solaire est hors équilibre thermodynamique local. Dans ce contexte, les processus cinétiques et/ou non-linéaires (interactions ondes-particules et ondes-ondes) permettent de redistribuer l'énergie dans le plasma. Si les processus cinétiques et la théorie non-linéaire des plasmas ont été intensivement étudiés depuis les années 1960, les preuves observationnelles concluantes manquent encore. Lobjectif de cette thèse est double : d'une part comprendre les effets cinétiques et/ou non-linéaires (en particulier dans le cas des couplages electrostatiques ion-electons) et dÕautre part fournir des preuves observationnelles de leur existence dans les plasmas spatiaux. Cette étude se base sur des observations in-situ et des simulations numériques. Les mesures de formes d'onde de champ électrique sont fournies par l'instrument radio WAVES embarqué sur les sondes STEREO. Les simulations numériques sont réalisés en utilisant un code cinétique Vlasov-Poisson unidimensionel dans l'approximation électrostatique. Les résultats de cette thèse sont les suivants. (1) Une méthode de mesure et de calibration in-situ des fluctuations de densité haute fréquence (0. 1 - 1kHz donc dans un domaine non accessible par les instruments particulaires) a été développé en utilisant les variations quasi-statiques du potentiel flottant des sondes. (2) Des mesures simultanées de champ électrique et de densité sur plus de trois ans de donnés fournissent la première reuve observationnelle d'effets pondéromoteurs dans le vent solaire, permettant de coupler la densité du plasma aux ondes de Langmuir de grande amplitude. (3) Ce travail fournit également la première preuve observationnelle directe de linstabilité de décroissance des ondes de Langmuir, un archétype d'interaction onde-onde, associé à un sursaut de type III. Le caractère résonant de l'interaction est validé grâce aux observations de forme d'ondes, en vérifiant la conservation de l'impulsion et de l'énergie (relations de résonances), ainsi que la résonance de phase ˆ travers une analyse de bicohérence. Les simulations fournissent une nouvelle expression du seuil d'instabilité de décroissance des ondes de Langmuir, en accord avec les niveaux d'énergie observés. (4) Enfin, les simulations Vlasov-Poisson montrent que l'évolution de la turbulence faible de Langmuir sur des temps longs tend vers un régime de turbulence forte via la formation de structures cohérentes électrostatiques (cavitons). Cette thèse illustre l'importance d'une approche complémentaire observations-simulations pour l'étude des plasmas spatiaux, ainsi que le r™le fondamental joué par les processus cinétiques.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (X-155 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 149-155. 99 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2010 186
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.