Expression et fonction du récepteur de la (pro)rénine au cours du développement embryonnaire et chez l'adulte

par Aurélie Contrepas-Bessonnat

Thèse de doctorat en Physiologie et physiopathologie

Sous la direction de Geneviève Nguyen.

Soutenue en 2010

à Paris 6 .


  • Résumé

    Le récepteur de la (pro)rénine (PRR) est un composant essentiel du système rénine-angiotensine (SRA) tissulaire et nos travaux montrent que l’expression de PRR est augmentée dans des modèles d’hypertension et de néphropathie diabétique. Nous montrons également que PRR est abondamment exprimé dans le cerveau au niveau des neurones, et que la forme mutante de PRR responsable d’un retard mental lié à l’X et d’épilepsie, se comporte comme un dominant négatif et inhibe la différenciation neuronale induite par le Nerve Growth Factor sur un modèle de cellules neuroendocrines. De façon surprenante, l’expression de PRR est élevée dans les cellules souches embryonnaires (CSE) de souris, tandis que l’expression des autres composants du SRA est indétectable, suggérant une fonction de PRR indépendante du système rénine angiotensine. Nous montrons par transfection de small hairpin RNA (shRNA) dans des cellules souches embryonnaires in vitro que l’inhibition de l’expression de PRR provoque une diminution drastique des facteurs de transcription Oct4, Sox2 et Nanog impliqués dans le maintien de la pluripotence et l’auto renouvellement de ces cellules, résultant en une différentiation des CSE. Inversement, la surexpression de PRR dans les cellules souches embryonnaires permet leur maintien à l’état indifférencié en l’absence de Leukemia Inhibitory Factor, facteur soluble indispensable au maintien de la pluripotence des cellules souches en culture. De plus, la coinfection de PRR soluble avec Oct4, Sox2, Klf4 et c-myc dans les fibroblastes embryonnaires de souris augmente le nombre ainsi que la taille des colonies de fibroblastes reprogrammés et ayant un phénotype de cellules souches positif en phosphatase alcaline et SSEA-1. Tous ces résultats suggèrent que PRR peut être impliqué dans le contrôle de l’expression des gènes de pluripotence et pourrait donc jouer un rôle dans la reprogrammation des cellules somatiques en cellules souches

  • Titre traduit

    Expression and function of (pro)renin receptor during embryonic development and in adult


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (158 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 149-158. 214 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 8099
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2010 157
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.