Contribution à l'étude des interactions trigemino-gustatives périphériques et centrales : implication du nerf alvéolaire inférieur et du nerf lingual chez le rat

par Adeline Braud

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Yves Boucher et de Fawzia Zerari-Mailly.

Soutenue en 2010

à Paris 6 .


  • Résumé

    Lors de la prise alimentaire, la détection et la transmission des signaux somesthésiques est assurée par le système trigéminal (V), notamment le nerf lingual (NL) destiné à la langue, et le nerf alvéolaire inférieur (NAI) responsable de l’innervation des dents mandibulaires. La modalité gustative linguale est assurée par le nerf glossopharyngien (IX) et par une branche du nerf facial (VII), la corde du tympan (CT). Bien que distincts, les systèmes somesthésique et gustatif présentent de nombreuses interactions. Au cours de ce travail, nous nous sommes particulièrement intéressés aux interactions trigémino-gustatives périphériques et centrales chez le rat. Dans la première partie de ce travail, nous avons étudié l’expression des transporteurs vésiculaires du glutamate (VGluts) dans les papilles gustatives linguales à l’aide de techniques immuno-histochimiques. Nous avons tout d’abord montré que seul VGlut 1, un marqueur du phénotype glutamatergique des neurones centraux, est présent dans les papilles gustatives linguales. Nous avons ensuite montré que certaines fibres de la CT et du NL expriment VGlut 1 dans les papilles fongiformes. Dans la deuxième partie de ce travail, nous nous sommes intéressés à la participation des neurones sensitifs primaires du NAI à la modulation du signal gustatif dans le noyau du tractus solitaire (NTS). A l’aide d’enregistrements électro-physiologiques unitaires, nous avons montré que les neurones du NAI modulent faiblement les réponses gustatives neuronales dans le NTS. Des techniques immuno-histochimiques ont ensuite permis de révéler la présence de projections des neurones du NAI sur des neurones gustatifs du NTS. Les données immuno-histologiques observées en périphérie indiquent la présence de fibres glutamatergiques de la CT et du NL dans les papilles fongiformes et suggèrent leur participation à la modulation périphérique du signal gustatif. Au niveau central, nos résultats précisent l’implication des neurones du NAI, en particulier ceux qui innervent les dents mandibulaires, dans l’intégration du signal gustatif.

  • Titre traduit

    Contribution to the study of peripheral and central trigemino-gustatory interactions : implication of inferior alveolar nerve and lingual nerve in rat


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 184-[13] p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 159-183. 352 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Faculté d'Odontologie. Centre de documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH3-P6-2010-01-A
  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : T Paris 6 2010 148
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.