La collégialité en fin de vie en réanimation : pertinence et retombées de la loi du 22 avril 2005

par Jean-Pierre Quenot

Thèse de doctorat en Éthique médicale et biologique

Sous la direction de Grégoire Moutel.

Soutenue en 2010

à Paris 5 .


  • Résumé

    La loi du 22 avril 2005 relative aux droits des malades et à la fin de vie est censée répondre aux craintes des patients et des proches concernant notamment l’obstination déraisonnable et le respect d’une prise de décision collégiale lorsque le patient est hors d’état d’exprimer sa volonté. Les enjeux de cette loi en réanimation ou les décisions de limitation ou d’arrêt de thérapeutiques actives sont fréquents et concernent également le personnel soignant, médical et non médical. Notre travail, réalisé sous la forme de plusieurs études de type avant-après, a montré des modifications très importantes dans nos pratiques de soins, sur le devenir des patients hospitalisés en réanimation médicale mais également sur le syndrome d’épuisement professionnel des soignants et le syndrome de stress post-traumatique des proches de patients en fin de vie. Les retombées de cette loi ont été une prise de conscience de l’ensemble de l’équipe soignante concernant l’éthique du soin dans le cadre de la fin de vie et une démarche interdisciplinaire dans une vision globale et humaine du patient.

  • Titre traduit

    Collegial End-of-Life Decision-Making in Critical Care : Relevance and Repercussions of the Law of 22 April 2005


  • Résumé

    The law dated 22 April 2005 relative to the rights of patients at the end of life aimed to assuage the fears of both patients and their families concerning unreasonable medical choices, as well as to guarantee the respect of a collegial decision-making process when the patient is unable to make his/her own decisions. The challenges of applying this law in the setting of critical care, where decisions to limit or interrupt treatment are frequent, involve both medical and non-medical staff. Our work consists of several before-and-after type studies, and shows that considerable changes in our way of administering care can affect not only patients hospitalised in critical care, but can also affect the incidence of professional burn-out syndrome among medical staff and post-traumatic stress disorder among relatives of patients at the end of life. The repercussions of this law have been a collective increase in awareness among the healthcare team regarding the ethics of care in the setting of end-of-life, and an interdisciplinary approach with a more global and humane vision of the patient.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (97 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 77-86

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque médicale Cochin-Port Royal (Paris). Service commun de la documentation. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 8188
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.