Enjeux éthiques des décisions d'arrêt de chimiothérapie

par Gisèle Chvetzoff

Thèse de doctorat en Éthique médicale et biologique

Sous la direction de Christian Hervé.

Soutenue en 2010

à Paris 5 .


  • Résumé

    La chimiothérapie est une des armes majeures du traitement du cancer. Pourtant, lorsque la maladie évolue malgré les traitements, la balance bénéfice risque peut devenir défavorable et justifier l’arrêt de la chimiothérapie. Cette décision est très difficile à prendre pour l’oncologue et tout aussi difficile à accepter pour le patient. Nous proposons tout d’abord une étude bibliographique des critères scientifiques de décision d’arrêt et observons que si des éléments existent, leur portée n’est jamais absolue. Nous présentons ensuite une analyse des pratiques à partir d’une cohorte de 81 patientes atteintes de cancer du sein métastatique avec étude des facteurs prédictifs de non réponse à la chimiothérapie. Dans une troisième étude, nous avons rencontré en entretien semi directif des oncologues, des patients et un groupe d’anciens patients, afin d’approcher leurs représentations et attentes vis-à-vis des décisions d’arrêt de chimiothérapie. Le modèle scientifique de l’evidence based medicine est indispensable mais insuffisant pour accompagner ces décisions. Elles convoquent en effet au moins en filigrane les questions existentielles du sens de l’expérience humaine, de la finitude, et du rôle du médecin dans ce contexte. La décision partagée, qui est à construire avec le patient, amène à revisiter en particulier les concepts d’autonomie et de consentement.

  • Titre traduit

    Deciding to stop chemotherapy : ethical issues


  • Résumé

    Chemotherapy is one of the main methods of treating cancer. But when disease progresses despite treatments, the balance between risk and benefits may become negative and necessitate cessation of treatment. This decision is hard to make for the oncologist and also hard to accept for the patient. We performed a bibliographical review of scientific parameters that justify such a decision. These parameters actually exist but are not absolute. Then we proposed a cohort study of 81 patients with metastatic breast cancer, describing daily practice of chemotherapy near the end of life and analysing prognostic factors of progression after each line of chemotherapy. In a third study, we conducted semi directive interviews of oncologists, patients and cancer survivors, in order to analyse their attitudes and expectations about ending chemotherapy. The scientific model of evidence-based medicine is necessary but not sufficient to guide such decisions. Existential, although not necessarily explicit, concerns about the sense of human life, the perspective of death, and the role of caregivers must be discussed. Sharing the decision with the patient leads to discuss the notions of autonomy and individual consent.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (161 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 139-148

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque médicale Cochin-Port Royal (Paris). Service commun de la documentation. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.