Characterization of the CD8 Pro-Inflammatory Role during immune response

par Hsueh-Cheng Sung

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Benedita Rocha.

Soutenue en 2010

à Paris 5 .

  • Titre traduit

    Caractérisation du rôle des CD8 pro-inflammatoire au cours de la réponse immunitaire


  • Résumé

    La réaction inflammatoire est décrite comme une réponse induits par les pathogènes ou les tissus endommagés impliquant des cellules innées. Mon étude est basée sur deux modèles: d'une part des cellules HY répondant à l'antigène mâle en l'absence de signaux de danger, d'autre part des cellules OT-1 répondant à l'infection par L/ster/a-OVA. Dans les deux cas, nous avons identifié une forte expression de cytokines et chimiokines pro-inflammatoires immédiatement après l'activation des cellules T CD8. Une injection locale de ces cellules T au niveau de l'oreille induit l'hypertrophie du ganglion drainant et le recrutement préférentiel de monocytes inflammatoires, PMN, cellules dendritiques et cellules NK. Ces résultats démontrent que la réponse T CD8 induit deux phases effectrices distinctes, inflammatoire puis cytotoxique. Nous avons ainsi mis en évidence un nouvel aspect de l'inflammation qui pourra conduire aux nouvelles thérapies anti-inflammatoires ou un rejet de transplantation.


  • Résumé

    The inflammatory reaction is believed to be induced by pathogens or tissue damage and mediated by innate cells. In this PhD work I used two immune response models, the response of anti-HY cells to male cells (no danger signals) or the response of OT1 cells to infection with L/ster/a-OVA. In both cases we found that immediately after activation CDS T cells expressed high levels of pro-inflammatory cytokines and chemokines. A local injection of these pro-inflammatory effectors in the ear induced the hypertrophy of the draining lymph node and the preferential recruitment of inflammatory monocytes, PMNs, cDCs and NK cells. These results demonstrated that CDS responses involved two distinct effector phases (inflammatory to cytotoxic) and that antigen recognition by CDS T cells is sufficient to initiate inflammatory reactions, even when danger signals are absent. We expect our results to give new important perspectives on anti-inflammatory therapy during infection and transplant rejection.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (140 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 104-122

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque médicale Cochin-Port Royal (Paris). Service commun de la documentation. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.