Impact des pathologies ostéo-articulaires sur la mortalité de la population française : évolution au cours des quatre dernières décennies

par Nelly Ziadé

Thèse de doctorat en Santé publique. Épidémiologie

Sous la direction de Joël Coste et de Salim Adib.


  • Résumé

    Assessing the impact of a disease on the population mortality leads to quantifying the contribution of this problem to the global burden at the population level. The impact on mortality reflects the weight of this pathology in terms of public health, and its longitudinal measurement sometimes provides etiological hypotheses that allow to explain trends over time and to guide preventive interventions. Assessing the impact on mortality at the population level is based on the analysis of national statistics on deaths. This is the only data source available nationwide, exhaustive and continual over several decades. This thesis focuses on osteoarticulardiseases, which represent a major cause of morbidity and mortality, particularly in the elderly population. Two osteo-articular diseases were selected, because of their high burden of disease and the major therapeutic advances witnessed in the last two decades: rheumatoid arthritis (RA) and osteoporotic fractures. Objective. The objective of this thesis is to evaluate the population-level impact of the mentioned osteoarticular diseases on the mortality of the French population, based on the analysis of nationwide death statistics, and to estimate the trends over the last four decades. Specific dedicated methodologies were developed. Material and Methods. Nearly 20 million death certificates were analyzed. In RA, a multiple cause of death analysis was used, allowing the identification of RA, which is a disease mostly certified as an associated cause of death, at any level of the certificate and also the evaluation of the associated causes of death. As for osteoporotic fractures, a new methodology was developed. It relied on the elaboration of a new operational definition, using different components in the death certificate, particularly medical causes of death as coded according to the ICD, and based on the currently acknowledged clinical definitions of osteoporotic fractures. For both diseases, mortality rates were analyzed using Poisson regression. Annual standardized mortality rates were calculated by direct standardization using the 1990 French population as reference. Age-specific mortality rates were also calculated. Mean age at death was identified and compared to the general population. Associated causes of death were identified; their association with the disease was tested using the ratio O/E method (observed/expected pairs). Results. A significant impact of RA on mortality was identified (0. 22% of deaths). This impact decreased between 1970 and 1990, but a trend towards an increase, particularly in women, was identified starting 1990. It was driven by the increase of death rates in the most aged categories (>84 years-old). The multiple causes of death analysis allowed the identification of three times more death related to RA than the traditional approach based on the initial cause of death. It confirmed that RA related mortality seems to depend on comorbidities in part and identified a change of the pattern of associated causes of death. As for osteoporotic fractures, the methodology that was developed allowed to classify as osteoporotic all fractures occurring after the age of 70 years, in both sexes and all sites, after the exclusion of the corrected number of high-energy fractures. Based on this methodology, a significant impact of osteoporotic fractures on mortality was identified (2. 2% of deaths). A significant decline (by half) was observed during the studied period, mainly driven by hip fractures and accessorily by skull fractures. Mentions of pelvis, vertebral and ribs fractures increased with time. Comorbidities increased with time. Conclusion. Several approaches to the analysis of causes of death from national statistics of death were used. A multiple cause of death analysis was applied to quantify the impact of a chronic disease on mortality, as rheumatoid arthritis. For osteoporosis fractures, a new methodology was developed, involving the crossclassifications of information contained on the certificate, allowing quantifying the impact of diseases of complex definition on the population mortality. The application of theses methodologies on the French population across nearly four decades identified a significant impact of osteo-articular diseases on the mortality of the general population, as well as varying and complex trends over time and an important role of associatedpathologies, reflecting to the general fragility of patients

  • Titre traduit

    Population-level impact of diseases of the osteoarticular system on the mortality of the french population, national trends over the last four decades


  • Résumé

    L'évaluation de l'impact d'une pathologie sur la mortalité permet de quantifier la contribution de cette pathologie au fardeau global a l'échelle de la population. L'impact sur la mortalité reflète le poids de la pathologie en termes de santé publique et sa mesure longitudinale fournit parfois des hypothèses étiologiques permettant d'expliquer des tendances au cours du temps et d'orienter les interventions préventives. L'étude de l'impact sur la mortalité en population repose sur l'analyse des statistiques nationales des décès. II s'agit de la seule source de données disponibles à l'échelle nationale de façon exhaustive et continue sur plusieurs décennies. Ce travail s'intéresse aux pathologies ostéo-articulaires, qui représentent des causes importantes de morbidité et de mortalité, en particulier dans la population âgée. Deux pathologies ostéo-articulaires ont été sélectionnées en raison de leur importance et des évolutions thérapeutiques qui ont eu lieu au cours des quatre dernières décennies : la polyarthrite rhumatoïde et l'ostéoporose fracturaire. Objectif: l'objectif de ce travail est d'évaluer l'impact de ces deux pathologies ostéo-articulaires fréquentes sur la mortalité de la population française, en se basant sur les statistiques nationales de décès, et d'estimer l'évolution de cet impact au cours des quatre dernières décennies. Pour cela, des méthodologies visant à mesurer l'impact d'une pathologie sur la mortalité ont été mises au point. Materiel et Méthodes. Près de 20 millions certificats de décès ont été analysés. Pour la polyarthrite rhumatoïde, une analyse en causes multiples a été utilisée. Elle a permis d'identifier la PR, pathologie souvent mentionnée en cause associée au décès, à tous les niveaux du certificat de décès et de prendre en compte les causes associées au décès. Pour l 'ostéoporose fracturaire, une nouvelle méthodologie a été développée. Elle est basée sur l'élaboration d'une définition opérationnelle de la pathologie en question, utilisant les différents élements recueillis à partir du certificat de décès, en particulier les causes médicales de décès codées selon la CIM, et fondée sur une analyse des différents composants des définitions cliniques reconnues. Pour les deux pathologies, l'évolution des taux de mortalité a été analysée par une régression de Poisson. Les taux de mortalité annuels standardisés par âge ont été calculés selon une méthode de standardisation directe en utilisant la population française de 1990 comme référence. Les taux de mortalité spécifiques par âge ont également été calculés. L'âge moyen au décès a été identifié et comparé à celui de la population générale. Les causes associées au décès ont été identifiées et leur association avec la pathologie en question a été testée en utilisant la méthode du ratio O/E (paires observées/attendues). Résultats. Pour la PR, un impact significatif sur la mortalité a été mis en évidence (0,22% des décès). Cet impact a diminué entre 1970 et 1990, mais une tendance à l'augmentation, en particulier chez les femmes, a été observée à partir des années 1990. Elle est due à l'augmentation des taux de mortalité dans la classe d'âge plus avancé (> 84 ans). L'analyse en causes multiples a permis d'identifier trois fois plus de décès associés a la PR que l'approche traditionnelle basée uniquement sur la cause initiale de décès. D'autre part, elle a confirmé que la mortalité liée à la PR semble dependre en partie de comorbidités, en identifiant un changement du profil de causes associées. Pour l'ostéoporose fracturaire, la méthodologie développée a permis de classer comme ostéoporotiques les fractures survenant après 70 ans, dans les deux sexes et à tous les sites, après l'exclusion du nombre corrigé de fractures de haute-energie. Cette méthodologie a permis de mettre en évidence un impact significatif de l'ostéoporose fracturaire sur la mortalité (2,2% des décès. L'analyse au cours du temps a révélé une diminution significative de l'impact (environ de moitié), due essentiellement a la diminution des mentions de fractures de hanche et accessoirement à celles du crâne. Les mentions de fractures du pelvis, vertèbres et côtes ont évolué de façon contraire. Les comorbidites ont augmente au cours du temps. Conclusion. Plusieurs approches de l'analyse de causes de décès dans les statistiques nationales de décès ont été mises en oeuvre. Une analyse en causes multiples a ete appliquée pour quantifier l'impact sur la mortalité de la polyarthrite rhumatoïde. Pour l'ostéoporose fracturaire, une nouvelle méthodologie a été developpée, exploitant diverses informations présentes sur le certificat de décès, et qui sera utilisable pour quantifier l'impact d'autres pathologies de définition complexe sur la mortalité de la population. L'application de ces approches a permis de quantifier l'impact significatif des pathologies ostéo-articulaires etudiées sur la mortalité de la population française, de mettre en évidence des évolutions complexes au cours des quatre décennies et de suggérer le rôle important des pathologies associées, à rapporter à la fragilité générale des sujets atteints.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (118 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie f. 105-115.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes-Bibliothèque Saints-Pères Sciences (Paris). Service commun de la documentation. Bibliothèque Saints-Pères Sciences.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.