Contrôle génétique de la réponse anticorps antipalustre dans le cas du paludisme placentaire et du paludisme de l'enfant, au Bénin

par Adjimon Lokossou

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Florence Migot-Nabias.

Soutenue en 2010

à Paris Descartes .


  • Résumé

    Ce travail présente les réponses anticorps antipalustres de femmes enceintes, de nouveau-nés et de jeunes enfants du sud du Bénin en fonction de certains polymorphismes des gènes codant pour les interleukines IL-4, IL-10, IL-13 et en fonction des allotypes Gm et Km des immunoglobulines. Des données originales sont présentées dans cette thèse pour une cohorte de mères, de leurs nouveau-nés et d’autres enfants du sud du Bénin. Notre étude s’appuie sur des données cliniques, parasitologiques et biologiques obtenues pour tous ces individus. La distribution des génotypes de cytokines montre une proximité génétique entre les femmes de Tori Bossito au Bénin et la population Yoruba du Nigéria. Les polymorphismes maternels IL-4-590*C/T et IL-4+33*C/T sont associés à des niveaux variables de densités parasitaires placentaires et d’hémoglobine chez les mères à l’accouchement. Ces polymorphismes et ceux localisés en -1082 et -592 du gène de l’IL-10 de la mère sont associés à des niveaux variables d’IgG et IgM spécifiques d’antigènes palustres chez les mères et leurs fœtus. L’exploration de la réponse anticorps anti-VarO chez des enfants symptomatiques et asymptomatiques du sud du Bénin, a montré l’existence d’une production accrue d’anticorps contre différents domaines du variant VarO de la protéine PfEMP1 chez les enfants asymptomatiques. Enfin, l’analyse du rôle des allotypes Gm et Km des immunoglobulines dans la réponse immunologique au paludisme chez ces enfants révèle l’amplification d’une immunité naturelle anti-VarO jusqu’à l’âge de 4 ans pour ceux qui portent le phénotype Gm 5,6,13,14 ; 1,17 précédemment associé à la protection clinique contre le paludisme chez ces enfants.

  • Titre traduit

    Genetic control of anti-malaria antibody responses in the case of placental malaria and child malaria in Benin


  • Résumé

    This work described anti-malaria antibody responses in Beninese pregnant women and their newborns as well as young children according to IL-4, IL-10 and IL-13 gene polymorphisms or Gm and Km immunoglobulin allotypes. Our study is based on clinical, parasitological and biological data obtained for all individuals. Cytokine genotypes distribution was similar among women from Tori-Bossito in Benin as in a reference population of Yoruba from Nigeria. Maternal polymorphisms IL-4-590*C/T and IL-4+33*C/T were associated with variable placental parasite densities and haemoglobin levels in mothers at delivery. These polymorphisms and those located at -1082 and -592 in maternal IL-10 gene were associated with variable anti-malaria IgG and IgM levels in mothers and their newborns. Exploration of PfEMP1/VarO antibody response in symptomatic and asymptomatic children from southern Benin showed higher antibody levels directed to different PfEMP1/VarO domains in asymptomatic children. Finally, analysis of the role of Gm and Km immunoglobulin allotypes in the immune response to malaria among these children revealed an amplification of the anti-VarO antibody response until the age of 4 years for children carrying the Gm 5,6,13,14; 1,17 phenotype that was already related to clinical protection against malaria in the same children.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (182 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 134-158

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TPHB 11305
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.