Dire la danse contemporaine : sémiologie textuelle et analyse énonciative d'entretiens avec des chorégraphes

par Mariem Guellouz

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Anne-Marie Houdebine-Gravaud.

Soutenue en 2010

à Paris 5 .

Le jury était composé de Sémir Badir, Dominique Ducard, Pierre Sadoulet.


  • Résumé

    La présente thèse a pour objet l’analyse sémiologique et énonciative des entretiens avec des chorégraphes de danse contemporaine. Elle s’inscrit dans le cadre théorique et méthodologique d’une sémiologie des textes qui s’inspire de la sémiologie des indices, structurale et interprétative, d’Anne-Marie Houdebine. Notre objectif consiste à analyser les stratégies linguistiques mises en oeuvre par les chorégraphes et les interviewers afin de dire cette pratique artistique dans le cadre de l’entretien. L’analyse a été scindée en deux étapes, l’une descriptive/explicative et l’autre interprétative. Le choix d’une sémiologie textuelle interprétative a permis de dépasser la simple description formelle et objective du corpus, pour tenter d’inscrire notre démarche dans le cadre d’une anthropologie culturelle. Le parcours interprétatif en prenant en charge les questions de la subjectivité et les productions de l’imaginaire a rendu possible un regard critique sur l’objet, une mise en relation complexe de la langue, du corps et du psychisme, conscient et inconscient.

  • Titre traduit

    Telling contemporary dance : textual semiology and enunciative analysis of interviewes with choreographers


  • Résumé

    This thesis aims at analyzing the semiological and enunciative interviews conducted by choreographers of contemporary dance. It comes up under the theoretical framework and methodology of texts semiology which draws its inspiration from Anne-Marie Houdebine’s structural and interpretative indicial semiology. Our goal consists in analyzing the linguistic strategies implemented by the choreographers and the interviewers in order to highlight this artistic practice within the framework of the discussion. The interview on the contemporary dance was treated like our societal object. The analysis was divided into two analytical phases. The first one is descriptive and internal. The other is interpretative. The choice of an interpretative textual semiology made it possible to exceed simple formal and objective description of the corpus, to try to register our methodology within the framework of a cultural anthropology. The interpretative path deals with the questions of subjectivity and the imaginary production. It made possible a critical glance on the object along with a complex correlation between language, body and conscious and unconscious psyche.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (406 p., 114 f.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 380-391. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 13008
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.