Les dispositifs du recours à l'endettement bancaire : pour une éthique du matrimoine

par Anthony Mahé

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Michel Maffesoli.

Le président du jury était Patrick Watier.

Le jury était composé de Michel Maffesoli, Francis Bailly, Olivier Badot, Jean-Philippe Bouilloud.

Les rapporteurs étaient Olivier Badot, Jean-Philippe Bouilloud.


  • Résumé

    Si le phénomène de l’endettement connaît une permanence dans l’histoire humaine, il est devenu aujourd’hui, avec l’avènement de la société industrielle et capitaliste, un des moteurs de l’économie moderne. Mais qu’est ce qui motive fondamentalement le recours à l’endettement par les particuliers? Cette action économique recouvre une pluralité d’éléments : des personnes qui ont des profils et des histoires de vie très différents, des « produits » bancaires divers et des organismes aussi différents que des banques de détails et des établissements de crédits. L’objet de ce travail consiste à retracer les différentes modalités d’instauration de la relation débiteur-créancier en dégageant les traits saillants des comportements d’usagers du crédit immobilier et du crédit à la consommation en France. L’approche s’inscrit dans une démarche « compréhensive », dans le sens donné classiquement à cette approche par des auteurs comme W. Dilthey, G. Simmel et M. Weber et de manière plus contemporaine par M. Maffesoli. Il s’agit ainsi de déterminer quels sont les émotions, les sentiments et les imaginaires sociaux qui sont aux soubassements des logiques d’action du recours à l’endettement. Ce fondement détermine la manière dont va se former la relation débiteur-créancier et se réguler collectivement. En partant du système, je tenterai d’identifier les espaces de médiations dans lesquels se logent des formes de confiance et comment cette dernière se met concrètement en action. Ces dispositifs me mèneront alors dans l’intimité des endettés, dans leur maison qu’ils ont achetée à crédit, qui est aussi le lieu où ils vivent avec leurs proches. Je montrerai en quoi l’imaginaire de l’habitat donne non seulement un sens à l’endettement mais également sous-tend un habitus, une éthique.

  • Titre traduit

    Indebtedness apparatus : an ethic of "matrimoine"


  • Résumé

    If indebtedness is an abiding phenomenon in human history it became with the advent of the industrial and capitalist society one of the pillar of today’s modern economy. But what fundamentally drives people’s appeal to indebtedness? This economic action recovers a plurality of elements: people with different profiles and life background, a diversity of banking "products" and companies as varied as retails banks and financial institution. My topic consists in tracking the various modalities of the debtor-creditor relationship by emphasizing the key behaviour on the French mortgage and consumer loan market. Our approach is a "comprehensive" process in the meaning given classically to this by authors such as W. Dilthey, G. Simmel, M. Weber and, in a more contemporary way, M. Maffesoli. It means stressing the importance to the meaning that social actors give to their actions underlying the logic. What are the feelings and social imaginary which are the pillar of indebtedness? These elements will determine how the debtor-creditor relationship will structure itself and regulate collectively. I will consider the system of indebtedness: various forms of the customer-bank relationship and mentalities towards the various forms of loans. I will try to identify “spaces of mediations” where trustworthiness appears. These “apparatus” will walk me through the intimacy of people, i. E. In house they bought with a mortgage, which is also the place where they live with their inner family and circle of friends. I will show in what way the imaginary of the housing environment gives not only a meaning to indebtedness but also underlies an “habitus” and an ethic.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (355 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 336-345

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 13026
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.