L'hyperactivité infantile : une enquête de sociologie empirique : "certains naissent gauchers et bien toi, tu es hyperactif"

par Julien Jupille

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Alain Ehrenberg.

Le président du jury était Danièle Carricaburu.

Le jury était composé de Alain Ehrenberg, Danièle Carricaburu, Anne M. Lovell, Albert Ogien.


  • Résumé

    Cette enquête sociologique s'intéresse à un type de prise en charge d'enfants diagnostiqués hyperactifs. Basée sur l'observation directe des pratiques diagnostiques et des pratiques de soin dans un CHU, elle comporte plusieurs enjeux : saisir la dimension collective de l'élaboration du diagnostic ; décrire les pratiques de prise en charge faisant intervenir la prescription d'un psychotrope ; comprendre ce que c'est que « vivre » avec un diagnostic controversé. Dans un contexte d'instabilité des savoirs médicaux, l'implication de différents acteurs dans la définition de la situation révèle des désaccords et des représentations divergentes du « problème ». Sa définition est un processus. Diverses négociations ont lieu au cours des consultations concernant la gestion des comportements et celle du médicament. Si ce dernier a une action symptomatique, il permet de créer les conditions favorables à des interventions de type psychothérapeutique et relationnel. Les objectifs de la prise en charge révèlent ainsi l'importance pour les patients et leur entourage de l'acquisition de compétences psychosociales et de l'autonomie. Ce que le diagnostic change dans l'expérience des parents dépend de la persistance de désaccords sur la manière de donner sens aux difficultés de l'enfant. Pour faire face à ces nouvelles incertitudes, les parents développent, avec l'aide des praticiens et d'autres acteurs, certaines tactiques d'homologation située entre la maladie chronique et le handicap

  • Titre traduit

    Child hyperactivity : an empirical sociological study : "some are born left-handed, well you are hyperactive"


  • Résumé

    This sociological study concerns a certain type of care given to children diagnosed with hyperactivity. Based on the observation of diagnostic and treatment practices in a French hospital, it includes the following issues: to examine the collective elaboration of diagnosis, to describe the care treatments involving the use of psychotropic drugs, to understand how people can "live with" such a controversial entity as ADHD. Indeed, it is not only subject to wide arguments within the medical field, but also between the various actors implicated in the definition of the problem. Defining ADHD is a long process which entails negotiations around behaviour management and drug handling. When the latter has a symptomatic effect, it helps setting up psychotherapeutic schemes. The care treatment's goals also highlight the need for patients and their peers to acquire psychosocial skills as well as autonomy. The changes in the family experience brought by the diagnosis depend on how professional (i. E. Medical staff, teachers) agree or disagree on defining the child's problems. In answer to such arguments, parents have to develop means and tactics to label a disorder located between chronic illness and handicap

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (398 p.)
  • Notes : Publication non reproduite sur support microfiches
  • Annexes : Bibliogr. p. 374-393

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Descartes - Bibliothèque de Sciences Humaines et Sociales Descartes - CNRS (Paris). Service commun de la documentation.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.