Architecture et urbanisme en situation coloniale : le cas du Vietnam

par Caroline Herbelin

Thèse de doctorat en Histoire de l’art

Sous la direction de Flora Blanchon.

Le président du jury était Éric Thomas Jennings.

Le jury était composé de Flora Blanchon, Antoine Gournay, Emmanuel Poisson.


  • Résumé

    Cette thèse cherche à montrer comment au Vietnam, l’architecture et l’urbanisme relèvent de la rencontre de deux cultures, celle du colonisateur et celle du colonisé. L’enjeu est de mettre en lumière la diversité des échanges culturels – expressions et significations – à travers le bâti, en procédant à une étude critique de l’idée selon laquelle l’architecture et l’urbanisme seraient uniquement des instruments du pouvoir colonial. Nous avons cherché à identifier les conditions de production et d’utilisation du bâti pour appréhender la complexité et la diversité des phénomènes à l’œuvre. Nous avons privilégié trois approches. La première concerne l’étude des acteurs et de la circulation des savoirs qui nous permet d’envisager les différents discours et théories qui ont existé autour de l’architecture métissée, ainsi que leur réception. La seconde prend en considération les politiques de gestion de l’espace urbain en s’attachant à mettre en valeur les négociations et les résistances au projet d’encadrement colonial. Enfin le troisième volet se place au niveau de l’articulation des enjeux techniques et sociaux et permet de mettre au jour les mécanismes constitutifs de cette architecture interculturelle.

  • Titre traduit

    Architecture and Urbanism in a Colonial Situation : the Case of Vietnam


  • Résumé

    This dissertation aims to demonstrate how the history of architecture and town planning in Vietnam became enmeshed in the encounter of two cultures: that of the colonized and that of the colonizer. The goal is to first examine the diversity of cultural exchanges – both their manifestations and meanings – through the built environment, and then provide a critique of the idea equating architecture and colonial power. In order to consider the diversity and the complexity of the phenomenon at work, this dissertation identifies the conditions of production and use of the built environment. This study privileges three approaches. The first considers the actors and the circulation of knowledge so as to explore the construction and the reception of the different discourses and theories that enveloped hybrid architecture. The second approach takes into account the politics of administrating urban space by emphasizing the negotiations and the resistance to the colonial project of construction and enclosure. Finally the third part analyzes the articulations between social and technical issues, which reveal the mechanisms constitutive of this intercultural architecture.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par CTHS à [Paris] et par INHA, Institut national d'histoire de l'art à

Architectures du Vietnam colonial : repenser le métissage


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2016 par CTHS et par INHA, Institut national d'histoire de l'art à [Paris]

Informations

  • Sous le titre : Architectures du Vietnam colonial : repenser le métissage
  • Dans la collection : ˜L'œart & l'essai , 16
  • Détails : 1 vol. (367 p.)
  • ISBN : 978-2-7355-0846-4
  • Annexes : Bibliogr. p. 345-360. Notes bibliogr. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.