Les symboliques de l’ange dans l’art et la littérature de 1850 à 1950

par Bérengère Chapuis (Avril)

Thèse de doctorat en Littérature comparée

Sous la direction de Didier Alexandre.


  • Résumé

    L’ange n’a jamais été aussi présent qu’à l’heure de la modernité, c’est-à-dire à l’époque où le religieux, en son expression, sa forme et sa substance, ses objets, se trouvait remis en question par l’intense réflexion philosophique et par les découvertes scientifiques et techniques issues des Lumières. C’est ce constat fondé sur l’omniprésence des anges tant dans l’art que dans la littérature du dix-neuvième et du vingtième siècles qui nous a conduit à nous poser une question simple : de quoi l’ange fait-il signe ? Que symbolise-t-il ? Quel sens donner à cette présence ?Nous avons décidé, pour le savoir, de remonter aux sources de l’ange afin de mettre au jour les fondements de ce qui, de toute évidence, s’affirme comme l’un des mythes les plus importants de notre imaginaire contemporain. Nous avons également décidé de montrer comment ce passage d’une figure biblique à un mythe profane avait été rendu possible et quels mécanismes cette métamorphose avait empruntés ;nous avons aussi cherché à savoir quels enjeux ce processus mettait en jeu.Cette étude se propose d’étudier les représentations des anges dans l’art et la littérature de 1850 à 1950 afin de découvrir comment l’on passe d’une figure traditionnelle à un véritable mythe moderne. En quoi les représentations modernes de l’ange témoignent-elles des nouveaux rapports qui se tissent au divin ? Il s’agit ensuite d’étudier ses deux symboliques majeures : celle de l’ange inspirateur et celle de l’ange gardien, en mettant au jour les procédés qui permettent à l’ange de devenir un mythe personnel de l’individu et du créateur en particulier.

  • Titre traduit

    Angel symbolics in art and literature from 1850 to 1950


  • Résumé

    The angel was never as present as during the modernist era, that is at a time when thereligious figure, in its expression, its form, and even in its substance, its objects, waschallenged by the intense philosophical reflection and by the scientific and technicaldiscoveries stemming from the Enlightenment era. It is this acknowledgement basedon an omnipresence of angels, in nineteenth and twentieth art and literature alike,which led us to ask a simple question – what is the angel a sign of? What does itsymbolize? What meaning may be given its large presence?We have decided, to understand it, to get back to the sources of the angel in order toshed light onto the foundations of that which, quite obviously, establishes itself asone of the most important myths in the present-day imagination. We have alsodecided to show how the mutation from a biblical figure to a profane myth hadmanaged to happen and what were the mechanisms through which thismetamorphosis had taken place; we have also tried to know what was at stake in thisprocess.This study proposes to examine the representations of angels in art and literaturefrom 1850 to 1950 in order to discover how these traditional figures came to becomemodern myths. How can their contemporary representations testify of a newrelationship with the divine ? We'll try to answer this question by studying two majorsymbolics - the inspiring angel and the guardian angel - and by revealing the processin which the angel becomes a personal myth of the individual and especially of thecreator.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.