Quelques réflexions sur l’esthétique médiévale de la variatio : les variantes d’alba et de somni dans la poésie romane

par Grazyna Bosy

Thèse de doctorat en Études romanes

Sous la direction de Wolf-Dieter Lange et de Michel Zink.


  • Résumé

    En tant que constantes de la littérature de tous les peuples et de tous les temps l’alba et le somni (l’aube et le rêve) participent par leur réalisations typiques de l’époque au jeu poétique de la poésie romane qui se concrétise, sur le modèle des schémas déjà préétablis, entre imitation, variation et transgression. Les réalisations possibles, inhérentes aux motifs et thèmes d’alba et de somni (comme p. ex. les adieux des amoureux à l’aube, la souffrance et la maladie amoureuse, le rêve comme compensation ou acte de la création poétique, le moment magique de la transition), sont accentuées et développées par rapport à une aire culturelle donnée, dont témoignent les exemples des troubadours et des trouvères, les cantigas galego-portugais et la poésie italienne du Duecento. Le jeu des variations de ces constantes poétiques se réalise dans un contexte d’un réseau de genres, dans lequel les textes singuliers interagissent et forment un système complexe de références intertextuelles. Cette étude sur les variations de l’alba et du somni romanes se considère comme contribution à la mise en valeur des structures et de la poétique inhérente de la poésie médiévale. Elle montre non seulement comment la perspective comparatiste peut contribuer à la compréhension de la richesse des facettes de la poésie médiévale et des chemins et des formes de la réception et de la fécondation mutuelles, mais aussi quel rôle peut jouer l’examen des dictatz no principals encore négligés. L’étude de ces genres « mineurs » thématiques n’a pas seulement d’intérêt en soi, car ces dictatz indiquent généralement les sujets centraux et les points culminants de la poésie, mais aussi parce qu’elle peut contribuer à l’éclaircissement ou à une meilleure compréhension des modèles déjà connus et étudiés.

  • Titre traduit

    Some reflections on the medieval aesthetics of variatio : alba and somni in Romanic poetry


  • Résumé

    Being constants of the literature of all nations and ages, alba and somni (dawn and dream) participate in the poetic play of the Romanic poetry by means of their typical realisations characteristic of a time, that is concretised, on the basis of preformed patterns, between imitation, variation and transgression. The development and accentuation of possible realisations inherent to the motifs and themes of alba and somni (such as e. g. the parting at dawn, suffering and lovesickness, dreaming as compensation or act of poetic creation, the magical moment of transition) differ depending on the cultural area as is indicated by the examples of the troubadours and trouvères, the Galician-Portuguese cantigas and the Italian poetry of the Duecento. The play of variations of these poetical constants is realised in the context of a network of genres, in which the individual texts interact and form a complex system of intertextual references. This study of the Romanic variations of alba and somni is considered as a contribution to an enlightenment of the structures and poetics inherent to medieval poetry. It does not only show how the comparative perspective can contribute to the comprehension of the abundance of facets of medieval poetry and of the ways and forms of mutual reception and fecundation, but moreover point out the role that can be assigned to the study of the dictatz no principals which is still and often neglected. The study of these “minor” genres of thematic kind is not only interesting as such, for the dictatz generally indicate the central subjects and climactic points of poetry, but also because it can contribute to an elucidation or a better comprehension of the patterns already established and studied.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.