Les numéraux en serbo-croate (bosniaque, croate, monténégrin, serbe) : normes des standards et problèmes syntaxiques

par Aleksandar Stefanovic

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Paul-Louis Thomas.

Soutenue le 21-06-2010

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) .


  • Résumé

    Cette thèse, en se fondant sur des exemples de la littérature et de la presse de la deuxième moitié du dix-neuvième siècle jusqu’à nos jours mais également sur la langue orale (standard et dialectale), porte sur l’étude des numéraux (ou noms de nombre) du serbo-croate (bosniaque, croate, monténégrin, serbe). Ces derniers forment en effet un groupe plutôt vaste et obéissent à des règles multiples, d’une rigueur souvent instable. De plus, les meilleures grammaires ne donnent que des indications restreintes, isolées, voire bien souvent en contradiction avec l’usage. De nombreuses questions restent alors sans réponse et ce travail tente par conséquent de rassembler les données qui permettent une identification ainsi qu’une caractérisation grammaticale et sémantique plus aisées desdits numéraux. Dans la première partie nous décrivons les différents types de noms de nombres et leurs caractéristiques grammaticales, ce qui nous amène entre autres à étudier l’épineux problème de la déclinaison des numéraux et à déduire les deux constructions numériques fondamentales du serbo-croate : la construction partitive et la construction concordante. La seconde partie présente d’abord l’analyse de la distribution réciproque entre les numéraux et les noms comptables, domaine où la norme est très floue et dans lequel la langue poursuit ses efforts pour introduire un peu de régularité et traite ensuite des accords des numéraux avec les autres éléments de la phrase quantifiante en abordant plus spécifiquement le problème des accords dits « doubles » (accord grammatical et/ou sémantique du prédicat verbal et des déterminants).

  • Titre traduit

    The numerals in Serbo-Croatian (Bosnian, Croatian, Montenegrin, Serbian) : norms of the standard languages and syntactic problems


  • Résumé

    This thesis, based on examples of literature and press from the second half of the nineteenth century to the present but also on oral language (standard and dialectal), focuses on the study of the numerals (or names of numbers) in Serbo-Croatian (Bosnian, Croatian, Montenegrin, Serbian). The latter indeed form a rather vast group and obey multiple rules of an often unstable precision. Furthermore, the best grammars give only restricted and isolated information, very often in contradiction with the usage. Thus, numerous questions remain unanswered and this work tries consequently to gather the data which will allow both an easier identification and grammatical and semantic characterization of the aforementioned numerals. The first part thus describes the various types of names of numbers as well as their grammatical characteristics, which brings us, among other things, to study the thorny problem of the declension of the numerals and to deduct the two fundamental numeric constructions in Serbo – Croatian : the partitive construction and the congruent construction. The second part is at first dedicated to the analysis of the mutual distribution between the numerals and the countable nouns, a field where the norm is very vague and in which the language pursues its efforts to introduce a little bit of regularity, and then presents the agreements of the numerals with the other elements of the quantifying sentence by more specifically describing the problem of the so-called « double » agreements (grammatical and\or semantic agreement of the predicate and the determiners).


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.