L’industrie française du terrassement (1830-1991)

par Edy-Claude Okalla Bana

Thèse de doctorat en Histoire contemporaine

Sous la direction de Dominique Barjot.

Soutenue le 31-05-2010

à Paris 4, dans le cadre de Ecole doctorale d'histoire moderne et contemporaine (Paris), en partenariat avec Centre Roland Mousnier (équipe de recherche) .


  • Résumé

    L’histoire de l’industrie française du terrassement est une histoire d’entrepreneurs venus à la profession à la faveur des programmes de grands travaux instaurés en France à partir de la monarchie de Juillet en 1830. Une nouvelle lignée d’entrepreneurs de la trempe de Georges Frot, d’Emile Razel en ou encore Firmin Deschiron, apparut. La construction de lignes ferroviaires en France leur avait offert un important débouché. Ce qui distinguait ces « hommes entreprises » de leurs pairs était dans de nombreux cas, la mise en place et la généralisation d’innovations techniques sur les chantiers dont ils avaient la charge. Les phases de reconstruction qui suivirent les deux conflits mondiaux, permirent à la profession de trouver un débouché dans les chantiers d’excavation et de déblaiement qui caractérisèrent ces périodes et, en particulier, après 1945, grâce à la mise en œuvre du Plan Marshall, lequel permit d’importants transferts de technologies américaines en matière d’engins de génie civil. Au cours des trente glorieuses, le lancement de programmes de grands travaux par les différents gouvernements de cette période continua de maintenir l’activité de la profession au dessus de la moyenne de celle de la branche toute entière des travaux publics. Les années 1980 et 1990 introduisirent l’industrie du terrassement toute entière dans une phase de regroupement et de reconfiguration dont témoigne encore aujourd’hui d’importants groupes de travaux publics comme le groupe Vinci.

  • Titre traduit

    The French Industry of Eartworking, from 1830 to 1991


  • Résumé

    The history of the French Industry of Earthworking is an history of entrepreneurs who came to the profession due to the major works program in France setting in place during the July Monarchy in 1830. A new lineage of some entrepreneurs such as Georges Frot, Emile Razel or Firmin Deschiron appeared. The construction of the railway network has given them an important outlet. What was identifying those “men companies” to their peers was, in numerous cases, the establishment and the Generalization of technical innovations on the Roadworks that they were having. The Reconstruction phases that followed the two World Wars enabled to the whole Industry of Earthworking to find an outlet with the different Roadworks of Excavation and clearance of this period, particularly, after 1945, thanks to the Marshall Plan, which enabled some important transfers of Americans technologies in terms of Earthworking machine; During the Thirty glorious, the launching of some politics of major Works by different governments in place continued to maintain the industrial activity to an high level compared with the entire branch of Publics Works. During the years 1980 and 1990, the Industry of Earthworking was introduced in an regrouping and reengineering phase. Some important groups of Publics Works like the Vinci group are still testifying of this change.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.