La conception de la justice selon Paul Ricœur : vers une réhabilitation phronétique de la reconnaissance

par Karine Nasr

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Pierre-Henri Tavoillot et de Marie Fayad.

Soutenue le 07-06-2010

à Paris 4 en cotutelle avec l'Université Saint-Esprit (Kaslik, Liban) , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) .


  • Résumé

    Toute l’histoire humaine, dans son individualité ou sa collectivité, dénote la présence d’un sens de la justice qui se confirme universellement, dans tout espace-temps, même s’il s’affirme, paradoxalement, par une dénonciation de tout ce qui est vécu comme injuste. Notre choix s’est limité à la conception de la justice selon Paul Ricœur. Notre problématique se poserait ainsi : Dans quelle mesure la justice, aussi bien juridique que sociale et politique, saurait-elle réconcilier cette dialectique de l’universel et de l’historique ? Et, par conséquent, dans quelle mesure la justice telle qu’elle se déploierait à travers cette dialectique serait-elle une justice de reconnaissance, une justice qui serait plus juste parce qu’elle reconnaîtrait aussi la valeur d’une loi que la dignité de la personne ? Par ailleurs, Ricœur considère que pour étudier la justice, il faut passer d’un cercle concentrique à un autre. L’évolution des chapitres suivra l’élargissement de ces cercles. Le premier chapitre se focalisera sur leur point centre qui gravite autour des deux notions de la personne et de la justice. Le deuxième chapitre développera le premier cercle qui se limite à l’institution judiciaire et au droit pénal. Le troisième chapitre développera la notion de la justice de l’action à l’institution. C’est le cercle de la justice civile, le deuxième cercle concentrique. Le troisième cercle de la justice s’étayera sur les quatrième et cinquième chapitres. Dans le quatrième chapitre, nous nous intéresserons à la justice procédurale, à la formalisation d’un sens de la justice chez Rawls. Le cinquième chapitre débouchera sur une conception de la justice dans son rapport au pluralisme selon la philosophie de Michael Walzer et la thèse de Luc Boltanski et Laurent Thévenot. Le sixième chapitre développera la justice comme une « sagesse pratique ». La conclusion répondra à la question si la justice est reconnaissance. Nous passerons en revue la reconnaissance juridique, la reconnaissance sociale et la reconnaissance politique.

  • Titre traduit

    The conception of Justice in Paul Ricœur : towards a phronetic rehabilitation of recognition


  • Résumé

    All the human history, in its individuality or its collectivity, shows the presence of a sense of Justice that is confirmed in every space-time even if it’s paradoxically affirmed by a denunciation of every unfair issue. Our choice is limited to the conception of Justice according to Paul Ricœur. The problematic statement would be the following: To what extent would the justice, either legal or social or political, be able to settle this universal and historical dialectic? Thus, to what extent would the justice, as it would be deployed through this dialectic, be a justice of recognition, a justice that would be fairer because it recognizes the law of a value as well as the dignity of a person? Moreover, Ricœur considers that, in order to study justice, one must pass from a concentric circle to another. The chapters’ progress follows these circles’ enlargement. The first chapter will focus on their center point which revolves around the notions of Person and Justice. The second chapter will develop the first circle which is limited to the judiciary institution and to the penal code. The third chapter will develop the notion of Justice from action to institution. This is the circle of the civil justice, the second concentric circle. The third circle of Justice will be expanded to the fourth and fifth chapters. In the fourth chapter, we will discuss the procedural justice, the formalization of a sense of Justice according to Rawls. The fifth chapter will be treating the conception of Justice in its pluralism according to Michael Walzer’s philosophy and Luc Boltanski and Laurent Thevenot’s thesis. The sixth chapter will develop the Justice as a “practical wisdom”. The conclusion will answer to the question if Justice is recognition. We will review the legal recognition, the social recognition and the political recognition.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.