La France et les télécommunications par satellites des années 1950 aux années 1970 : une ambition contrariée

par Michel Guillou

Thèse de doctorat en Histoire contemporaine

Sous la direction de Pascal Griset.

Soutenue le 14-06-2010

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Histoire moderne et contemporaine (Paris) , en partenariat avec Centre de recherche en histoire de l'innovation (Paris) (laboratoire) .


  • Résumé

    De 1960 à 1974, la France fut l’un des acteurs les plus dynamiques dans le développement des télécommunications par satellites, un domaine fortement marqué par la suprématie technologique des États-Unis. Ces réseaux représentaient des enjeux stratégiques et commerciaux très importants. La mise en place de l’organisation définitive pour la gestion et la réalisation d’un réseau mondial par satellites fit l’objet de longues et difficiles négociations pour les Français. Face au désintérêt de ses partenaires européens, la France s’engagea en 1967, avec les Allemands, dans un programme pour l’étude et la construction des satellites Symphonie. L’abandon du programme de lanceur européen Europa-2 obligea à solliciter les Américains pour le lancement du premier satellite. L’ambition française d’un réseau régional euro-africain commercial fut contrariée par les exigences des États-Unis pour une utilisation exclusivement expérimentale. Cependant, ce programme constitua une étape importante sur la voie de l’autonomie menant plus tard au projet de satellite national Telecom-1.

  • Titre traduit

    The French satellite telecommunications from the 1950’s to the 1970’s : a thwarted ambition


  • Résumé

    From 1960 to 1974, France was one of the most effective actors in the development of satellite communications, a domain which was strongly marked by the technological supremacy of the USA. These networks represented very important strategic and commercial challenges. The creation of the definitive organization for both the management and the construction of satellite worldwide networks, was at the centre of long and difficult negotiations for the French. Faced with the lack of interest of its European partners, France, in 1967, started with the Germans, a programme to study and construct Symphonie satellites. The abandonment of the programme for the booster rocket Europa-2, meant that the French had to seek American aid for the launch of the first satellite. The French hopes of having a Euro-African commercial regional network were thwarted by the American demands for its use to be exclusively experimental. However, this programme would prove to be an important milestone towards French autonomy. This would lead in the future, to the creation of a national satellite project Telecom-1.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par M. Guillou à Lannion

La grande aventure du radôme de Pleumeur-Bodou : de l'ambition nationale à la dimension internationale


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.
Cette thèse a donné lieu à 1 publication .

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2012 par M. Guillou à Lannion

Informations

  • Sous le titre : La grande aventure du radôme de Pleumeur-Bodou : de l'ambition nationale à la dimension internationale
  • Détails : 1 vol. (364 p.)
  • Notes : En appendice, choix de documents.
  • ISBN : 978-2-9541864-0-5
  • Annexes : Bibliogr. p. 331-335
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse ?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.