Des vietnamités numériques ? : étude des imaginaires sociaux dans les échanges entre les Vietnamiens nationaux et les Vietnamiens diasporiques

par Anh Ngoc Hoang

Thèse de doctorat en Sciences de l’information et de la communication

Sous la direction de Véronique Richard.

Soutenue le 01-07-2010

à Paris 4 , dans le cadre de École doctorale Concepts et langages (Paris) , en partenariat avec Centre d'études littéraires et scientifiques appliquées (Paris) (laboratoire) .


  • Résumé

    L’« identité collective » vietnamienne est un sujet omniprésent dans les discours médiatiques et les productions scientifiques du Vietnam et des communautés vietnamiennes d’outre-mer depuis quelques décennies. L’enjeu de cette recherche doctorale consiste à appréhender ces phénomènes identitaires vietnamiens sous un triple angle spécifique : en examinant la construction d’imaginaires sociaux de ce que signifient aujourd’hui « Vietnam » et « être vietnamien » à travers les échanges numériques entre les Vietnamiens nationaux et les Vietnamiens diasporiques. Deux phénomènes sociaux récents, la chanson Bonjour Vietnam et l’affaire des manifestations anti-chinoises au sujet du conflit sinovietnamiendes archipels des Paracels et des Spratleys, sont alors envisagés comme des lieux de construction des vietnamités numériques contemporaines. Celles-ci, investiguées dans une approche communicationnelle qui articule les trois dimensions constitutives de cette réalité sociétale, à savoir celle de la technique, celle du social et celle du sens, se sont avérées plurielles, hétérogènes,« idéologiques » et « utopiques », au sens de Paul Ricoeur. Produites à travers des pratiques de l’imagination collective, ces vietnamités numériques sont aux prises avec les flux transnationaux liés à la globalisation, tout en étant inscrites dans une logique de pouvoir de l’Etat-nation vietnamien. Ainsi,dépassant une visée de démystification ou de dénonciation idéologique, cette thèse tente de mettre au jour la dimension indépassable de l’imaginaire social, conçu comme un processus de communication.

  • Titre traduit

    Digital Vietnam-nesses ? : study of social imaginaries through exchanges between national Vietnamese and diasporic Vietnamese


  • Résumé

    Vietnamese « collective identity » is an omnipresent topic in medias discourses and scientificproductions of Vietnam and over-seas Vietnamese communities since some decades. This doctoralresearch aims at examining these Vietnamese identity phenomena from a triple particular stance: ininvestigating the construction of social imaginaries of what “Vietnam” and “be Vietnamese” meantoday, through digital exchanges between national Vietnamese and diasporic Vietnamese. Two recentsocial phenomena, namely the song Hello Vietnam and anti-Chinese demonstrations relative to theSino-Vietnamese conflict about Paracles and Spratleys islands, are then viewed as the places ofconstruction of contemporary digital Vietnam-nesses. These-ones, investigated in a communicationalapproach, that links together three dimensions of a social reality, that is technical, social andmeaningful, proved to be plurial, heterogeneous, “ideological” as well as “utopian”, in Paul Ricoeur’ssense. Produced in collective imagination practices, these Vietnam-nesses are confronted withtransnational flows caused by globalization, while being under the logic of power of the Vietnamesenation-state. Thus, going beyond the aim of ideological demystification or denunciation, thisdissertation attempts to reveal the inevitable dimension of social imaginary, viewed as a process ofcommunication.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.