Le contrôle de la surproduction. Les cartels internationaux dans l’industrie de l’aluminium en perspective historique (1886-1945).

par Marco Bertilorenzi

Thèse de doctorat en Histoire contemporaine

Sous la direction de Dominique Barjot et de Luciano Segreto.


  • Résumé

    L’industrie de l’aluminium a été durablement et profondément caractérisée par la constitution de cartels internationaux. Cette industrie a été gérée par cette forme d’organisation industrielle de manière quasi continuelle entre les années 1890, quand les premières entreprises se sont constituées, et 1945, quand la société holding qui gérait le dernier cartel a été placée sous liquidation. Durant cette période de presque soixante ans, les entreprises ont expérimenté une forme de collaboration internationale et de gestion coopérative qui n’a pratiquement pas d’égaux dans les autres industries : des formes de plus en plus élaborées de cartel ont été progressivement mises en place afin de garantir à cette industrie le développement et la stabilité en même temps. Cette recherche a pour but de reconstruire les causes et les effets de la cartellisation dans l’industrie de l’aluminium dans cette période, en analysant en même temps soit la forme que les cartels ont pris, soit les stratégies d’entreprise qui étaient liées à la formation et la consolidation de ces accords. De plus, cette recherche donne une analyse micro et macro-économique de l’industrie de l’aluminium et une image à la fois « interne » et « contextuelle » des cartels, en les analysant comme insérés dans un réseau complexe d’acteurs dont les entreprises privés, les États et les institutions internationales ont fait partie. De plus, cette thèse donne des idées sur les motifs et les dynamiques qui ont déterminé la décartellisation dans la période suivant la Deuxième Guerre Mondiale, en décrivant un chemin qui a conduit cette branche d’une anarchie initiale, à une auto réglementation privée, pour aboutir enfin à un contrôle institutionnel après la Deuxième Guerre mondiale.

  • Titre traduit

    The overproduction under control. The international aluminium cartels in historical perspective (1886-1945).


  • Résumé

    The institution of international cartels has deeply and intensively affected the global aluminium industryon the long run. This industry was managed with this form of industrial organisation almost with nointerruption from the 1890s, when the first movers in aluminium industry were formed, to 1945, whenthe holding company that controlled the last international cartel was liquidated. During this period ofalmost sixty years, firms have experimented an international form of cooperation and collaboration inthe management as no other industry has done: a more and more perfected and refined form of cartelswere elaborated with the aim of assuring to this industry both development and stability. This researchwants to describe causes and consequences of the international cartelisation on the aluminiumindustry, through the analysis of both the form taken by cartels and the firms strategies toward theformation and the consolidation of these agreements. Moreover, this research deals with both microand marco-economic analysis of the aluminium industry and provides a description of “internal” and“contextual” side of cartels, analysing them as placed in a complex relationships network in whichfirms, governments and international agencies were involved. Furthermore, this thesis provides someinsights about aims and dynamic that have pushed toward the decartelisation of the post World War IIeconomy. It is described a sort of path, not always coherent and linear, that drive aluminium industryfrom an initial situation of anarchy toward a first stage of self-regulation achieved by private cartels andthen toward an institutional control after the Second Word War, in a context of security strategy andeconomic development of the western world.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.