Histoire et fiction : une étude comparative des œuvres de Claude Simon et de Yu Hua

par Jufang Jin

Thèse de doctorat en Littérature générale et comparée

Sous la direction de Philippe Daros.

Soutenue le 07-12-2010

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (Paris) , en partenariat avec Centre d'études et de recherches comparatistes (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Jean Bessière.

Le jury était composé de Philippe Daros, Jean Bessière, Isabelle Rabut, Francine Dugast-Portes.


  • Résumé

    Les fictions de Claude Simon et de Yu Hua s’affranchissent de la représentation mimétique de la réalité, traditionnellement considérée comme dogme du roman. Leurs œuvres, qui ressassent la mémoire des événements historiques dans l’Histoire du XX° siècle, ne visent pas une restauration du passé au moyen de la chronologie et de l’enchaînement de causes et d’effets. Le vécu personnel de Claude Simon et de Yu Hua les incite à réfléchir sur la valeur de l’écriture face à la violence des désastres, et à remettre en cause toutes les modalités de représentation prétendant rétablir l’ordre du monde qui est en réalité radicalement chaotique. L’aspect insaisissable, obsédant de l’Histoire les obligent à partir à la recherche de formes nouvelles, et à élaborer une transfiguration de leur objet d’écriture. Ainsi, une expérience du temps chaotique voire fantastique, la hantise des aïeux et du père, les manifestations d’un érotisme intense, d’une violence aveugle, ainsi que tous les procédés de désorganisation de la narration, toutes les étrangetés du langage, témoignent d’un constat : l’évocation du passé ne peut advenir qu’obliquement. L’importance de l’Histoire dans la diégèse et dans la genèse de leurs œuvres réfute un type de critique qui identifie ces œuvres au formalisme. Ce lien organique entre l’Histoire et la fiction montre aussi qu’une certaine littérature contemporaine, caractérisée par une volonté de rupture avec les codes classiques de la représentation romanesque, surmonte une tentation nihiliste pour suggérer une éthique.

  • Titre traduit

    A comparative study of the works of Claude Simon and Yu Hua


  • Résumé

    Claude Simon and Yu Hua’s fictions abandon the traditional mimetic representation of reality. Their works, which reexamine the memory of events in the History of the 20th century, are not aimed at restoring the past by means of a chronology and a sequential linking of cause and effect. The personal life experiences of Claude Simon and Yu Hua led them to reflect on the value of writing in the face of the violence of the century’s disasters, and to question the validity of a so-called realist literature pretending to re-establish the order of the world which is in reality radically chaotic. The elusive and obsessional character of History requires the writer to set off in search of new forms, and to elaborate a transfiguration in his literary objectives. Thus, the chaotic or even fantastic experience of time, the obsessive figures of ancestors and the father, the excess of eroticism or blind violence, as well as all the disorders in the narration and the strangeness of the language, all come within an attempt to speak of a past which can only be evoked obliquely. The importance of History in the diegesis and in the genesis of their works refutes a certain type of criticism which identifies these works with formalism. This visceral connection between History and fiction also shows that contemporary literature, marked by a spirit of rupture, goes beyond nihilism and in its own way realizes an ethical value.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.