Discours et grammaticalisation : étude de l'adverbe autrement

par Paul Isambert

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Michel Charolles.

Le président du jury était Sonia Branca-Rosoff.

Le jury était composé de Michel Charolles, Sonia Branca-Rosoff, Béatrice Lamiroy, Corinne Rossari, Bernard Combettes.


  • Résumé

    Cette thèse étudie l'adverbe autrement, au travers de ses trois emplois principaux : adverbe de manière, connecteur d'hypothèse négative, et rupteur de topique. L'accent est mis sur son fonctionnement anaphorique et son rôle dans la structure du discours. Après avoir passé en revue les théories du discours et la littérature sur l'adverbe, on dégage les propriétés des trois emplois grâce à des énoncés tirés de corpus oraux et écrits, en montrant comment le contexte sert à la récupération de l'antécédent et comment l'adverbe s'appuie sur le discours et le construit en même temps. Dès l'adverbe de manière, anaphore et portée droite sont essentielles à la construction du sens. Avec le connecteur, les relations référentielles laissent place aux relations logiques de proposition à proposition, tandis que le rupteur de topique est un emploi métalinguistique portant sur des constituants abstraits du discours. Un noyau de sens [l'anaphore et la négation] est dégagé, commun aux trois emplois et permettant d'envisager des points de passage entre eux. Cette étude synchronique est ensuite mise à profit pour reconstruire la grammaticalisation de l'adverbe, le détail des observations présentes contrebalançant la rareté des données historiques. On montre que c'est à travers la notion de construction, c'est-à-dire l'emploi de l'adverbe dans certains contextes, que l'évolution a pu avoir lieu : en particulier, l'ordre des mots en ancien français a été crucial, permettant à l'adverbe de manière d'occuper la position initiale propice à la réanalyse ; l'emploi de conjonctions a aussi favorisé l'émergence de certaines valeurs de l'adverbe.

  • Titre traduit

    Discourse and grammaticalization : a study of the adverb autrement


  • Résumé

    This dissertation studies the French adverb autrement, through its three main uses : adverb of manner, connective denoting negative hypothesis, and topic shifter. The importance of anaphora resolution and discourse structure is stressed. After a review of the literature on discourse structure and on the adverb, the characteristics of the three uses are defined thanks to spoken and written corpora, showing how context is instrumental in retrieving the antecedent and how the adverb relies on discourse and builds it at the same time. Already in the adverb of manner, anaphor and right scope are crucial in the construction of meaning. With the connective, referential relations leave room for logical relations holding from proposition to proposition, whereas the topic shifter is a metalinguistic use handling abstract discourse entities. A core of meaning [anaphor and negation] is identified, common to the three uses and accounting for bridges between them. This synchronic study is then used to reconstruct the adverb's grammaticalization, detailed observation in the present counterbalancing sparse historical data. It is shown that the notion of a construction, i.e. the use of the adverb in some context, has made evolution possible : in particular, word order in Old French was crucial, allowing the adverb of manner to occupy the initial position where reanalysis could occur ; the use of conjunctions also favored the emergence of some of the adverb's meanings.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.