Pour une poétique de la comédie dans le théâtre contemporain [de Beckett aux Deschamps]

par Marie Duret (Duret-Pujol)

Thèse de doctorat en Théâtre et arts du spectacle

Sous la direction de Catherine Naugrette-Christophe.

Soutenue le 02-12-2010

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Arts et médias (Paris) , en partenariat avec Institut de recherches en études théâtrales (Paris) (laboratoire) .


  • Résumé

    Face aux incertitudes génériques liées à la perte des contours stricts entre les genres, qui se renforce dans les années 1950 avec les oeuvres du « Nouveau Théâtre », la théorisation de la comédie contemporaine et sa définition selon des critères génériques s'avèrent problématiques. Puisque les structures, les procédés d'écriture et les intentions des comédies divergent suivant les auteurs et leurs pratiques, dans une démarche descriptive et analytique, cette thèse propose un état des lieux de la situation de la comédie contemporaine française d'un point de vue générique. Trois manières d'écrire la comédie se dessinent. Les auteurs composent dans le genre, en pratiquant l'intertextualité, à partir des comédies classiques françaises, de la farce ou du vaudeville. Profitant d'un cadre structurel établi, ils s'approprient et radicalisent les procédés de ces genres issus de la tradition. Ils usent ensuite de techniques de composition coutumières du drame et de la tragédie pour créer des comédies catastrophiques qui superposent le comique et le tragique et jouent avec l'« horizon d'attente » de la comédie. Ils élaborent enfin des comédies scéniques à partir du plateau, en s'appuyant sur les formes comiques populaires. Malgré leur diversité, ces comédies présentent des éléments de poétique communs : elles maintiennent une ligne de fable, l'existence de personnages et la présence de dialogues, qui tendent à la conversation. Le comique reste l'élément essentiel du genre et se retrouve dans la vitalité des comédies burlesques, l'équivoque des comédies humoristiques et la critique des comédies satiriques. Forte de son hétérogénéité, puisant dans sa tradition qu'elle réinvente et osant l'inédit, la comédie contemporaine persiste en tant que genre.

  • Titre traduit

    Towards a poetics of contemporary comedy [from Beckett to the Deschamps]


  • Résumé

    Theorizing about contemporary comedy and defining it according to generic criteria has been getting harder and harder ever since the frontiers between literary genres became blurry, especially since the 1950s with the influence of the "Nouveau Théâtre". Since the structures, literary devices, and intentions of comedies vary according to their authors and the latter's practices, we will adopt a descriptive and analytical approach in assessing the situation of French contemporary comedy from a generic point of view. Three ways of writing comedy will emerge from our study. Some authors compose their texts from within the generic frame of comedy by building intertextual bridges with French classic comedy, farce or vaudeville and by exaggerating the traditional devices of the genre. Some choose to use composition techniques usually found in drama or tragedy in order to create comedies that end in disaster thus juxtaposing comedy and tragedy in a playful attitude with comedy's usual "horizon of expectation". Finally, others write comedies from the stage onwards and draw on popular comic conventions. Despite their diversity, these comedies share common poetic traits: they are all built around a storyline, characters and dialogues that verge on idle talk. The comic remains the essential element of the genre, be it in the vitality of burlesque comedies, the ambiguity of humorous comedies, or the criticism of satirical comedies. Contemporary comedy, buoyed by its heterogeneity and its ability to reinvent its own traditions, remains a relevant genre in today's theatrical landscape.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.