La construction avec aunque : définition, sélection modale, traductions françaises

par Carmen Ballestero de Celis

Thèse de doctorat en Études hispaniques et latino-américaines

Sous la direction de Gilles Luquet.

Soutenue le 04-12-2010

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Langage et langues (Paris) , en partenariat avec Langues romanes : acquisition, linguistique, didactique (Paris) (laboratoire) .


  • Résumé

    Le but de cette thèse est la définition de la construction avec aunque, la sélection modale qui y est opérée et l’analyse de deux traductions possibles en français : la construction avec bien que et la construction avec même si. Après un examen des différentes propositions explicatives qui ont essayé de rendre compte de cette construction, il apparaît que ce qui définit une construction du type A aunque B est la présupposition d’une relation implicative sous-jacente selon laquelle la déclaration A implique l’absence de la déclaration B. La sélection modale opérée dans la proposition en aunque est expliquée au moyen de l’opposition qui s’établit en langue entre un mode de type actualisant [canto, canté, cantaré] et un mode de type inactualisant [cantaba, cantaría, cante, cantara]. Cette nouvelle description des formes du système verbal espagnol permet non seulement de fournir une explication plus simple et plus générale, mais aussi plus objective du mode qui est employé dans ce type de propositions. La traduction de celle-ci exige que l’on tienne compte de la valeur spécifique des formes verbales qui suivent aunque et de celle qu’il faut accorder en langue aux locutions conjonctives bien que et même si.

  • Titre traduit

    The construction with aunque : definition, modal selection, french translations


  • Résumé

    The objective of the present thesis is to define the construction with aunque, to study the modal selection involved in that construction, and to analyse two possible translations for it in French : the construction with bien que, and the construction with même si. After reviewing the various explanations proposed to account for the construction under study, it turns out that what defines a construction such as A aunque B is the presupposition of an underlying implicative relation according to which statement A implies the absence of statement B. The modal selection carried out in the clause with aunque is explained thanks to the opposition emerging in Spanish language between an actualising mode [canto, canté, cantaré] and a non-actualising mode [cantaba, cantaría, cante, cantara]. This new description of the forms of the verbal system in Spanish leads not only to a simpler, more general explanation of the mode used in this type of clauses, but also to a more objective one. The translation of such clauses entails taking into account the specific value of the verbal forms following aunque as well as the value to be attributed in language French to the phrasal conjunctions bien que and même si.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.