Woodrow Wilson et le droit de vote des femmes aux États-Unis Entre pragmatisme et realpolitik sur la scène nationale et internationale

par Claire Delahaye

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Serge Ricard.


  • Résumé

    La présente thèse porte sur les motivations qui ont poussé Woodrow Wilson à s’exprimer en faveur du passage du Dix-neuvième amendement, qui a accordé le droit de vote aux femmes, alors qu’il avait refusé jusqu’en janvier 1918 de soutenir un amendement à la Constitution, car il fallait selon lui laisser aux États la liberté dans ce domaine. Ce travail est né d’une double interrogation, historiographique et méthodologique, qui rend compte de la complexité d’une approche qui se veut profondément ancrée dans une mise en contexte politique, économique, culturelle et sociale du passage de cet amendement. Cette réflexion permet de confronter deux historiographies différentes : l’histoire des femmes d’une part, et l’histoire présidentielle d’autre part. L’hypothèse de ce travail est que loin de rendre compte uniquement d’une évolution culturelle ou personnelle, ce changement de position du président est lié à divers facteurs politiques nationaux et internationaux. Les concepts de pouvoir et de politique sont au coeur de la problématique. Ils mettent en lumière en fonction du sens qui leur est attribué, des représentations différentes. Ainsi, la notion de représentation est également centrale, car elle renvoie à une appréhension des faits et du monde selon une position particulière – celle de l’historien bien sûr, mais également celle des acteurs de l’histoire – ainsi qu’au fonctionnement institutionnel de la démocratie.

  • Titre traduit

    Woodrow Wilson and woman suffrage in the USA : pragmatism and Realpolitik on national and international stages


  • Résumé

    The present work deals with the reasons why Woodrow Wilson decided to come out for suffrage and to support the Nineteenth Amendment, whereas he had refused to do so before January, 1918. Up until then, he was a champion of States’ rights. Spanning Wilson’s two terms, this thesis is grounded on historiographical and methodological premises originating from a political, economic, cultural and social analysis of the specific context under scrutiny. This will lead to confront two different historiographies: women’s history on the one hand, and presidential history on the other hand. This dissertation will contend that far from stemming from a cultural or personal change in Wilson’s perspective, the president’s evolution hinges upon national and international political factors. Power and politics are used as key concepts throughout the demonstration, seeing as their meaning varies substantially according to the prism of representation. As a result, the notion of representation also proves central, as it encompasses the specific viewpoints of both historians and historical protagonists on the events discussed as well as on the institutional framework of democracy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.