L'élément portugais dans les univers linguistique et onomastique du Golfe de Guinée : étude de cas

par Tougbo Koffi

Thèse de doctorat en Études portugaises, brésiliennes et de l'afrique lusophone

Sous la direction de Jacqueline Penjon et de Assi-François Adopo.


  • Résumé

    Du XVe au XVII siècle, le Portugal a occupé la première place parmi les Etats les plus avancés de son temps. Et c’est pendant cette époque que les explorateurs de ce pays ont parcouru les océans lors d’expéditions qui les ont amenés en Afrique, en Asie, en Amérique et en Océanie. Or, le contact des peuples et des cultures a toujours été source d’influences réciproques de nature diverse et multiforme. Nous nous proposons d’étudier, dans cette thèse, les empreintes lusitaniennes dans le Golfe de Guinée. La recherche a été menée dans la partie australe de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Togo et du Bénin et elle se fonde sur un corpus composé de quelques centaines d’entrées que nous avons répertoriées à travers une recherche bibliographique et une enquête de huit ans sur le terrain. L’analyse de ces données, se fait selon une méthode qui combine à la fois l’histoire et le structuralisme dans son approche contrastive car, il s’agit, en réalité, de comparer deux systèmes linguistiques : le portugais et des langues Niger-Congo des groupes langues kru et kwa. L’étude se tisse autour de trois parties : la première partie fait un rappel historique des rapports luso-africains puis délimite l’univers géographique cible; la seconde étudie l’emprunt lexical portugais dans les principales langues de la région; enfin, la troisième et dernière partie, aborde la question des emprunts onomastiques portugais dans la région.

  • Titre traduit

    The Portuguese element in linguistics and onomastics universes of Guinea Gulf : study of cases


  • Résumé

    From XVth to XVIIth century, Portugal has been ranking first among the most advanced nations of its time. It is during that era that the explorers helped this country to reach out Africa, Asia, America and Oceania. But any contact with peoples and cultures has always been a source of various and multifaceted reciprocal influences. In this thesis, we will study the lusitanian impressions in the Guinea Gulf. The research has been conducted in the southern part of Ivory Coast, Ghana, Togo and Benin and is based on a corpus made up of some hundreds of words that we have listed in a bibliography and an investigation that we have carried out in the field during eight years. The analysis of data is done according to a bipolar method which combines history and structuralism in its contrastive approach because, in reality, we are comparing two linguistic systems: portuguese, kru and kwa languages of the Niger-Congo family. The study includes three parts; the first part deals with the historical background of luso-african relationships then delineates the targeted geographic realms; the second part studies the portuguese lexical borrowings in the main languages of the region; finally, the third and last part touches on the issue of portuguese onomastic borrowings in the region.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.