Empathie et manipulation dans l'oeuvre romanesque de Stendhal

par Philippe Abelin

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation françaises

Sous la direction de Paolo Tortonese.

Le président du jury était Marie-Rose Corredor.

Le jury était composé de Paolo Tortonese, Marie-Rose Corredor, Yves Ansel, Philippe Berthier.


  • Résumé

    « Empathie » et « manipulation » chez Stendhal : le recours à ces concepts favorise la relecture de son œuvre. L'empathie, concept migrant au travers de diverses disciplines, aboutit dans le domaine littéraire…à la mesure de sa fonctionnalité. Comprendre autrui, cet élément cognitif précède le cas échéant une phase émotionnelle. Mais un partage d’émotions a des gradations possibles, de la sympathie jusqu'à l'acmé. De ce double niveau sortiraient d'éventuelles dérivations, telles les qualités d'altruisme. A l'inverse, un partage d'émotions fondées sur la souffrance peut provoquer chez autrui un plaisir pervers. Tel serait donc l'univers issu de ces concepts, entraînant à l'établissement de types idéaux, de l'« empathiste » et du « manipulateur ». De toute façon se dévoilerait un déséquilibre au profit de l'empathie. Définie morale de l’intention dont tout relèverait, dispositions d'esprit, logos, pathos, elle se distinguerait de la manipulation, restreinte alors à une morale de l’acte. Par une démarche épistémologique, on déclinera différents cas de figure. Mais s'en révèlera l'incomplet, si celle-ci n'est pas corrélée à une approche thématique dans au moins deux domaines-phare de la sémiotique stendhalienne, l'Amour et le Pouvoir. En fonction du diptyque entendement-affectivité, se dégageraient deux pistes : celle d'une littérature en noir et blanc à qui serait dévolu un rôle de progression romanesque. A la littérature en couleur fondée sur l'écriture affective serait réservé celui de mise en valeur de situations de climax ou d'acmé. Par le décryptage de l’œuvre, devrait finalement se dévoiler une construction idéologique de Stendhal, si l'on aboutit là où l'auteur n'aurait pas voulu explicitement aller ou aurait voulu aller sans pour autant se découvrir.

  • Titre traduit

    Empathie and manipulation in Stendhal's writing


  • Résumé

    « Empathy » and « manipulation » in Stendhal's writing-using these concepts facilitates the rereading of hid works. Empathy, a migrant concept crossing multiples disciplines, has made its way into the literary sphere…in accordance with its practicality. Understanding others is a cognitive element which precedes, if need be, the emotional phase. The sharing of emotions, however, has varying degrees, ranging from sympathy to acme. Possible derivations could stem from this dual level : expressions of altruism for example. Conversely, the sharing of emotions founded on suffering could provoque perverse pleasures in others. This is the universe that results from these concepts, leading to the establishment of two ideals types, the « empathizer » and the « manipulator ». An imbalance, in any case, will be revealed between the two, the scales tipping in favour of empathy. Empathy is defined as morale de l’intention [intentionally moral], a category within which fall such terms as state of mind, logos and pathos. Precisely, this distinguishes empathy from manipulation, thus limiting the latter to morale de l’acte [acting moral]. Using an epistemological approach, we will examine a variety of different occurrences. This approach, however, will prove to be incomplete if not correlated with a thematic approach in at least two key semiotic fields of Stendhal's works : Love and Power. Two avenues of research will emerge from the diptych understanding-affectivity. On the one hand, there is black and white literatur, which will be given the role of novelistic progression. On the other hand, there is color literature, founded on affective writing, it will be reserved for the role of emphasizing situations containing climax or acme. By deciphering his works, an ideological construction of Stendhal will finally be unearthed, if we are able to reach the place where the author did not want to go explicitly, or where he would liked to have gone, but without having to show his true self.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.