L'écriture contemporaine francophone a la croisée des langues et des publics. Pour une sociolinguistique du texte hétérolingue

par Babacar Faye

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Claude Frey.

Soutenue le 08-07-2010

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Langage et langues (Paris) , en partenariat avec Recherche sur le français contemporain (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Mary-Annick Morel.

Le jury était composé de Claude Frey, Mary-Annick Morel, Nazam Halaoui, Musanji Ngalasso-Matha, André Thibault.


  • Résumé

    Dans une étude reposant sur une périodisation sociolinguistique qui considère la posture de l’écrivant face à la langue seconde, il s’agit de s’interroger sur la problématique de la langue d’écriture, son imaginaire et les conséquences concrètes sur les poétiques textuelles. Pour ce faire, trois séries de corpus sont considérées : des textes littéraires d’auteurs francophones africains, les paratextes de ces auteurs et enfin des lectures individuelles sur trois textes, respectivement d’Ahmadou Kourouma, Kossi Efoui et Michel Houellebecq. Dans cette perspective, nous essayons de saisir une rupture entre deux générations, celle de la tropicalisation de la langue française et celle du Divers. La manière du dire est une particularité pour africaniser la langue d’écriture dans la phase de la Tropicalisation ; dans l’écriture du divers, elle devient variation dans une pluralité dialogique, on parle alors de francophonie lato sensu. La description des pratiques d’écriture dans ces deux phases est sous-tendue par une volonté d’instituer une sous-discipline que nous appelons la sociolinguistique du texte hétérolingue. En effet, les facteurs sociaux que charrie le texte littéraire devraient être pris en compte par la sociolinguistique, d’où la sociolinguistique du texte. Quant à l’hétérolinguisme, concept de cette sous-discipline que nous appelons de nos vœux, c’est le bruissement des langues et-ou des variantes dans une écriture unilingue d’un bilingue. La question ultime de cette théorie est de savoir quelle pédagogie peut-on tirer de cette sociolinguistique du texte hétérolingue. L’hétérodidactisme sera donc une notion laissée en perspective.

  • Titre traduit

    The contemporary French-speaking writing in the crossing languages and public. For a sociolinguistics of the heterolingual text


  • Résumé

    In a study based on a sociolinguistic movement which considers the attitude of writing it in front of the second language, the question of interest is about the problem of the language of writing, its imaginary and the actual consequences on poetic textual. To be made, three kind of corpus are considered: literary texts of African French-speaking authors, the paratextes of these authors and finally individual readings on the chosen texts. In this view, we try to seize a breaking-down point between two generations, that of the tropicalization of the French language and that of the Varying. The way of to say is a detail for Africanizing the language of writing in the phase of Tropicalization; in the writing of the miscellaneous, it becomes variation in a dialogical plurality, we speak then about the Francophony in the broad sense. The description of the practices of writing in these two phases is underlain by a will to establish a sub-discipline that we call the sociolinguistics of heterolinguistic text. Indeed, the social factors which transport the literary text should be taken into account by the sociolinguistics, hence the sociolinguistics of the text. As for the hétérolinguisme, a concept of this sub-discipline for which we wish, it is the rustle of the languages and\or the variants in an unilingue writing of a bilingual. The ultimate question of this theory is to know which pedagogy we can extract from this sociolinguistics of the heterolingual text. The heterodidactisme will thus be a notion left in prospect.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.