Les « médias des groupes ethniquement minorisés » en France et en Turquie : Étude comparée sur la représentativité et la citoyenneté

par Sirin Dilli

Thèse de doctorat en Sciences de l’information et de la communication

Sous la direction de Michael Beaussenat Palmer et de Ferhat Kentel.

Soutenue le 09-02-2010

à Paris 3 en cotutelle avec İstanbul Bilgi üniversitesi , dans le cadre de École doctorale Arts et médias (Paris) , en partenariat avec Communication, information, médias (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Guy Lochard.

Le jury était composé de Michael Beaussenat Palmer, Ferhat Kentel, Guy Lochard, Ayhan Kaya, Peter Dahlgren.


  • Résumé

    Dans le cadre de cette thèse, nous cherchons à porter une contribution aux travaux mettant en lien « minorités territoriales » et « minorités vues comme étrangères » [issues de l’immigration ou acceptées en tant que minorités par un traité]. Nous avons ainsi choisi quatre groupes : les Maghrébins et les Arméniens, les Bretons et les Kurdes. La pluralité des terrains de recherche en France comme en Turquie nous permet d’expliquer comment les différents acteurs médiatiques minoritaires se constituent. Nous nous proposons d’analyser la manière dont les groupes que nous désignons en tant que « groupes ethniquement minorisés –GEM- » produisent leurs médias au quotidien, pour se représenter. Il s’agit d’étudier les dynamiques entre, d’une part, les processus de production de l’altérité et, d’autre part, les processus de production de la domination. Au delà d’un certain particularisme, nous tentons de répertorier les discours identitaires, les processus de production d’un MGEM, les tactiques d’authentification développées, la construction et la déconstruction de l’ethnicité, la signification même de l’existence de ces médias. Par là même, nous établissons une grille d’analyse et d’interprétation de la démarche des « médias des groupes ethniquement minorisés » en tant qu’outil d’accès à une citoyenneté égale. Mots clés : Minorités, médias, représentativité, citoyenneté.

  • Titre traduit

    « Media of Ethnically Minorised Groups » in France and Turkey : A Comparative Research on Representation and Citizenship


  • Résumé

    This thesis aims to contribute to the field of study that connects « territorial minorities » with « minorities seen as foreigners » [with an immigrant background or accepted as minorities by law]. This study covers four groups : Maghrebis and Armenians, Bretons and Kurds. The plurality of the research field in France as well as in Turkey makes it possible to explain how different minorised actors constitute themselves through media. This research analyzes how these groups, which I call « ethnically minorised groups –EMG - » represent themselves by producing their media on a daily basis. This study covers the dynamics of the production process of otherness on one hand, and the production process of domination on the other. In particular, this study aims to identify discourses, media production processes, and the authentication tactics developed via those media, the construction and deconstruction of ethnicity, and, the very justification of their existence. By doing so, this study establishes an analytical and interpretive approach on « media of ethnically minorised groups » as a tool of access to equal citizenship.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.