L'évolution de l'image de la femme dans le théâtre marocain

par Mouna Belghali

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation francaises

Sous la direction de Mireille Calle-Gruber.

Le président du jury était Charles Bonn.

Le jury était composé de Mireille Calle-Gruber, Charles Bonn, Béatrice Didier, Khalid Zekri.


  • Résumé

    Au Maroc, le théâtre comme la situation de la femme n’ont cessé d’évoluer parallèlement, et ce depuis l’indépendance. Alors que pendant le protectorat, le théâtre était un moyen d’expression politique à même de traduire des aspirations nationalistes, il est devenu par la suite un moyen d’expression artistique auquel les hommes de théâtre de l'époque ont voulu donner une identité marocaine en s’inspirant du patrimoine populaire. Va leur succéder une nouvelle génération, consciente des faiblesses du théâtre marocain et des attentes du public. Elle va essayer de bâtir les assises d’une nouvelle écriture et donner un nouvel essor à la pratique théâtrale. Les femmes, quant à elles, et ce, dés les années 50, ont bénéficié de l’accès à l’instruction publique et par là au domaine professionnel. Grâce au travail inlassable du mouvement associatif mené en grande partie par des femmes, notamment dans les années 80, et enfin, par la réforme de 2004 de la Moudawana, la condition féminine a connu de grandes avancées. En conséquence, le statut des femmes a commencé à changer ainsi que leur image sociale. En partant de ces changements socio-politiques et en analysant différentes pièces de théâtre, nous avons essayé d’interroger l’évolution de l’image de la femme. Nous constatons ainsi que la représentation des femmes change selon les styles d’écritures et les époques. Au fil du temps, la palette des rôles féminins s’est diversifiée. Les personnages féminins occupent les premiers rôles, ils sont plus complexes et plus poétiques. Ils sortent du silence et prennent la parole, une parole souvent politique.

  • Titre traduit

    The evolution of the image of the women in moroccan theater


  • Résumé

    In Morocco, the theater and the condition of women have never ceased to evolve side by side, from the independence onwards. While during the Protectorate, theater was a mean to express political views allowing to reveal the nationalist aspirations and question the moroccan identity. It later became a vehicle of artistic expression for theater makers who wanted to give it a native identity by drawing from the popular heritage. They were followed by a new generation of playwrights and directors, aware of the limitations of moroccan theater and of the audience's expectations. They tried to set the ground for a new writing approach and enabled further developments for theater practice. In the 1950's, women gained access to public education and thus to qualified work. Owing a lot to the tireless efforts of numerous associations often led by women, especially in the 1980’s, and because of the 2004 reform of the "Moudawana ", the condition of women has moved forward in Morocco. As a result, the status of women and their social image has started to change. By considering the social and economic changes and by analyzing different plays, we have tried to question the image of women. We also point out that the representation of women varies according to the era and to the style of writing. As a result, as time passes, the choices and range of feminine roles in the theater have become wider and more diversified. The feminine characters are now seen in major roles which are more complex and more poetic. Women, in both public and theatrical life, have taken “the floor” to speak... often politically.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.