La dualité ' interieur-exterieur ' dans le travail de l'acteur a la lumière de la psychologie phénoménologique de Jean-Paul Sartre

par Luciana Cesconetto Fernandes da Silva

Thèse de doctorat en Études théâtrales

Sous la direction de Jean-Pierre Ryngaert.

Soutenue le 08-02-2010

à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Arts et médias (Paris) , en partenariat avec Institut de recherches en études théâtrales (Paris) (laboratoire) .


  • Résumé

    Cette recherche traite de la dualité intérieur-extérieur présente dans les théories sur le travail de l’acteur. Nous avons d’abord constaté d’une manière empirique que l’utilisation de cette dualité ne permettait par de clarifier le travail de l’acteur. Nous avons ensuite recherché la présence de cette dualité - et ses conséquences - dans les théories théâtrales ; nous avons aussi recherché l’intérêt – ou non – du dépassement de cette notion dans les théories de l’acteur. La première partie de ce mémoire est consacrée à l’étude de cette dualité dans les bases théoriques de dramaturges - pédagogues importants du début du XXème siècle : Stanislavski, Copeau et Jouvet. Dans la seconde partie nous analysons les critiques adressées à cette dualité par Meyerhold et Brecht. Pour ces derniers, l’intériorisation du travail induit chez l’acteur une perturbation psychologique [ce que Meyerhold appelle la « neurasthénie »], son aliénation et finalement la mort de l’art. Après avoir confirmé la nécessité du dépassement de la dualité en question, nous prenons en compte les théories de Sartre sur la personnalité, l’émotion, l’imaginaire et l’imagination pour clarifier en d’autres termes le travail de l’acteur, laissant de côté la métaphysique de l’esprit et de la matière.

  • Titre traduit

    The duality Dinterior-exterior in the actor ' s work elucidate by the phenomenological psychology of Jean-Paul Sartre


  • Résumé

    This research deals with the question of the interior-exterior duality as found in theories about the actor’s work. First of all, we noticed, in an empirical way, that the use of this duality does not allow to make clear the actor’s work. Then, we looked for the presence of this duality – and its consequences – in theatrical theories; we also searched for the benefit – or not – of transcending this notion in theories of acting. The first part of this dissertation is devoted to a study of this duality in the theoretical fundamentals of playwrights-teachers of the early 20th century: Stanislavsky, Copeau and Jouvet. In the second part we analyze the critics addressed to this duality by Meyerhold and Brecht. Basically, these playwrights stressed that internalization of the actor’s work leads to his psychological disturbance [called “neurasthenia” by Meyerhold], his alienation and, eventually, the death of art. . Once confirmed the need of transcending this questioned duality, we take into account the theories developed by Sartre about personality, emotion, imaginary and imagination in order to clarify in other words the actor’s work, leaving out metaphysics of mind and matter.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.