Poliorcétique ancienne : éléments pour une classification des villes fortifiées et recherches sur les procédés de siège et les systèmes défensifs du Proche-Orient à l'âge du Bronze

par Sébastien Rey

Thèse de doctorat en Archéologie

Sous la direction de Christine Kepinski-Lecomte.

Soutenue en 2010

à Paris 1 .


  • Résumé

    La poliorcétique est l'art de la prise - et aussi, par extension de sens, de la défense - d'une ville. Par un processus dialectique, aux progrès dans l' art des sièges répondent les progrès dans l'art des fortifications, et réciproquement. Ce processus dynamique constitue la problématique centrale de nos recherches. L'âge du Bronze (3000-1200 av. J. -C. ) est une période marquée par une intense expérimentation du fait urbain, ponctuée de crises, d'échecs ou de ruptures. Le Proche-Orient (Mésopotamie du Nord, Levant Nord, Levant Sud) fut assurément le berceau de la poliorcétique, le théâtre de mutations décisives dans l'histoire des systèmes défensifs. Les périodes d'innovations et de déclin dans l'art des sièges dynamiques - notamment l'essor des béliers et des tours d'assaut à partir du milieu du IIIe millénaire et l'abandon des procédés d'assaut directs et mécanisés dans la seconde moitié du IIe millénaire - ont une incidence majeure, pensons-nous, sur l'évolution des fortifications urbaines. L'objet de la présente étude est d'établir une classification des villes fortifiées, fondée sur des critères relatifs à la topologie défensive, d'élaborer une typologie des systèmes défensifs, conçue à partir d'un modèle de complexification croissante, enfin, de reconstituer le rythme de développement et les modalités de l'évolution du jeu de la poliorcétique dans le Proche-Orient à l'âge du Bronze

  • Titre traduit

    Ancient poliorcetics : classification of fortified cities and the evolution of siege-craft and urban defense systems in the Near East during the bronze age


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (452 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 267-307

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 10 : 105

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 12320
  • Bibliothèque : Institut national d'histoire de l'art. Collections Jacques Doucet (Paris). Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFiche 223/4378
  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : Mi 1448
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.