Apport de l'archéobotanique à la compréhension des sociétés néolithiques : analyses anthracologiques et carpologiques de neuf sites rubanés de Moyenne-Belgique, 5200-5000 av. J.C.

par Aurélie Salavert

Thèse de doctorat en Préhistoire. Ethnologie. Anthropologie

Sous la direction de Stéphanie Thiébault et de Freddy Damblon.

Soutenue en 2010

à Paris 1 .


  • Résumé

    I De nombreux chercheurs étudient la culture rubanée dont les traditions céramiques, lithiques et architecturales sont aujourd'hui bien connues. Paradoxalement, Ie milieu végétal dans lequel arrivèrent, vers 5200 av. J. C. , les premiers agropasteurs sédentaires d'Europe nord-occidentale, ainsi que leur économie végétale, ont été peu étudiés. Neuf sites de Moyenne-Belgique ont fait I'objet d'analyses anthracologiques et carpologiques. A leur arrivée, les Rubanés ont exploité les principaux constituants de la chênaie-frênaie : Ie chêne, Ie frêne et Ie noisetier. Lors de la seconde étape d'occupation, la collecte en bois de feu s'est diversifiée et s'est orientée vers les Iisières forestières composées des prunoïdées, du sureau et surtout des pomoïdées (aubépines, pommiers. . . ). Les assemblages anthracologiques distinguent les occupations «pionnières» des occupations «secondaires» et sont associées, pour chacune d'elle, à un mobilier archéologique caractéristique. L'anthracologie indique un mode d'exploitation de la forêt original et se révèle un véritable outil de chronologie relative au même titre que les décors de la céramique et la matière première lithique. Les principales plantes cultivées par les Néolithiques sont d'origine proche-orientale. Il s'agit des blés vêtus (amidonnier, engrain), des légumineuses (pois, lentille) et du lin. Le pavot somnifère est bien implanté dans la région. Le consensus repose sur une origine méditeranéenne de la plante. Cependant, la rareté des découvertes de pavot en Méditerranée occidentale antérieures à celles d'Europe nord-occidentale tend à réviser ce consensus. Au même titre que la culture matérielle et les éléments architecturaux rubanés, la carpologie témoigne d'une économie agricole homogène sur une zone allant de la région rhénane au Bassin parisien, mais révèle aussi des contacts extra-culturels et des particularités régionales concernant notamment les principales céréales cultivées.

  • Titre traduit

    Contribution of archaeobotany to understand neolithic societies : charcoal analysis and palaeoethnobotany of nine LBK sites of Middle-Belgium, 5200-5000 BC


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (301 p.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 225-247

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 10 : 35

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11759
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.