Les communautés soninkées du Fouta Toro (Mauritanie, Sénégal) depuis la fin du XVIIIe siècle : peuplements, migrations et stratégies identitaires

par Cheikhna Wagué

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Pierre Boilley.

Soutenue en 2010

à Paris 1 .


  • Résumé

    A la fin du XVIIIe siècle, une minorité soninkée, accablée par la détérioration des conditions climatiques et les guerres civiles répétées, vient progressivement s'installer au Fouta Toro (Mauritanie,. Sénégal). Grâce aux conditions naturelles, politiques, économiques et sociales de cette région, elle se reconstruit et consolide son homogénéité. Elle s'appuie alors sur les expériences migratoires antérieures - et infructueuses - des Soninkés dans la région pour adopter des stratégies identitaires sur le plan matrimonial; politique, social, spatial, religieux et économique, afin de conserver ses particularités sociolinguistiques au sein de la majorité halpoular. Cependant, à partir de 1890, elle voit ses structures sociopolitiques et économiques, ainsi que sa cohésion interne, bouleversées par le choc colonial qui s'inscrit dans la durée. En conséquence, la minorité soninkée s'ingénie, à travers sa diaspora, de mettre en place d'autres stratégies, à même de répondre aux injonctions du moment pour atténuer la rigueur du choc sur sa culture et sa langue. Toutefois, les contradictions internes - liées aux hiérarchies sociales, aux confréries, à la montée du « fondamentalisme » musulman et aux frontières politiques ou régionales - et les influences externes -consécutives à l'école moderne, à la migration, à la monétarisation et aux difficultés économiques - sont telles que cette dynamique socio-identitaire n' est pas près de s' arrêter

  • Titre traduit

    Soninke communities of the Fouta Toro (Mauritania, Senegal) since end of the 18th century : settlements, migrations and identitary strategies


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (547 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 494-547

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 10 : 14
  • Bibliothèque : Bibliothèque de Recherches Africaines (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T641 (1, 2)

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11774
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.