L' exercice chez Descartes : méthode, anthropologie et morale

par Yoshinori Tsuzaki

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Denis Kambouchner.

Soutenue en 2010

à Paris 1 .


  • Résumé

    Dans une tradition qu'on peut rapporter aux « exercitia spiritualia » de la philosophie antique, Descartes s'intéresse à la formation de l'esprit : l'accès à la vérité n'est possible qu'à la condition d'accomplir un exercice correcteur et formateur des facultés épistémiques. Cette action sur soi provoque une transformation de l'esprit dont l'objectif est triple : à travers la distinction de l'âme et du corps, la vérité offre à l'esprit la connaissance de soi; avec l'accès à la connaissance de Dieu, elle peut provoquer l'extase ; l'accès à la vérité produit le contentement et la tranquillité : il s'agit de devenir celui que Descartes appelle le « généreux », en qui l'on discerne trois types de la relation à soi (la protection de soi, l'auto-remédiation et la maîtrise de soi). Dans la mesure où cette conversion vers soi rend possible la maîtrise de la nature, l'exercice s'éloigne, chez Descartes, de l'exercice religieux de type ignacien, se sécularise et sert son projet scientifique.

  • Titre traduit

    Descartes' exercice : method, anthropology and morality


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (550 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 489-534. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : R 10 : 28

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 11771
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.