Ni réaction ni révolution : La critique du progrès des intellectuels juifs depuis l'entre-deux-guerres : une voix française ?

par Julia David

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Paul Zawadzki.

Soutenue en 2010

à Paris 1 .


  • Résumé

    On sait que le rapport des Juifs au progressisme des Lumières fut ambivalent, entre séduction pour un modèle qui leur octroie les libertés et l'égalité politiques, et désarroi face aux fissures que ces mouvements firent naître dans l'édifice de la tradition. Ardents défenseurs d'un dispositif qui leur ouvre les portes de la « modernité », de nombreux intellectuels juifs ne tardent pourtant pas à reconsidérer avec méfiance cet âge des possibles, proposant un réexamen des philosophies du progrès. Le constat est particulièrement vrai en France, dans un pays où la Révolution aura radicalisé les espérances tout autant que la crise de conscience. Ces intellectuels ne tournent pourtant pas le dos aux principes de l'ordre libéral, très loin des élans révolutionnaires du néo-romantisme d'une partie de l'intelligentsia juive allemande de l'entre-deux-guerres ; très loin aussi de la remise en question souvent radicale du modèle de l'assimilation telle qu'elle résonne chez la plupart des intellectuels juifs allemands, très loin enfin d'un rejet du progrès coïncidant avec une volonté de déseuropéanisation des esprits ou de désoccidentalisation du monde telle qu'on peut la rencontrer chez certains théoriciens du relativisme ennemis de l'évolutionnisme des Lumières. La thèse s'attache à montrer comment des intellectuels juifs, frappés de plein fouet par les ambivalences de la condition juive moderne, développent dans l'espace intellectuel français une conscience et une manière spécifique d'interroger les dévoiements des idéaux progressistes.

  • Titre traduit

    Neither reaction nor revolution : Jewish intellectuals and the critique of progress since the interwar period : a French voice ?


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (443 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 409-443. Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque Pierre Mendès France.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : D 10 : 44
  • Bibliothèque : Université Panthéon-Sorbonne. Bibliothèque de l'UFR de Science politique.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : R/P2010-110
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.