Etude ergonomique de l'apprentissage de la conduite moto dans une perspective de prévention

par Samuel Aupetit

Thèse de doctorat en Sciences et techniques des activités physiques et sportives

Sous la direction de Olivier Buttelli, Stéphane Espié et de Jacques Riff.

Soutenue le 25-05-2010

à Orléans , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Orléans) , en partenariat avec Laboratoire Activité Motrice et Adaptation Psycho Physiologique (laboratoire) .

Le président du jury était Colette Fabrigoule.

Le jury était composé de Olivier Buttelli, Stéphane Espié, Jacques Riff, Colette Fabrigoule, Françoise Darses, Haworth Narelle.

Les rapporteurs étaient Françoise Darses.


  • Résumé

    Cette thèse porte sur la conduite moto et son apprentissage. Elle s’inscrit dans un effort d’analysescientifique des comportements des motocyclistes novices, population particulièrement exposée entermes d’accidentologie routière. L’objectif de la thèse est d’étudier l’activité de motards en situationd’apprentissage, en formation initiale et durant les premières expériences de conduite après le permis,dans une perspective ergonomique d’amélioration des formations. L’étude a été menée avec lacollaboration de 16 élèves motards dans une approche « d’anthropologie cognitive située »(Theureau, 2004). Des enregistrements audiovisuels du comportement (390 heures), des données surla cinématique du véhicule enregistrées à l'aide d'une motocyclette instrumentée en capteurs (140heures), et des verbalisations en entretien d’auto confrontation (110 heures) ont été recueillis lors dela totalité des sessions de conduite des motocyclistes. Les résultats montrent (1) la relative« pauvreté » des situations de formation pour l’apprentissage de la conduite moto, (2) ladécontextualisation de la formation au regard des exigences de la conduite réelle, (3) l’existence d’un« curriculum caché » après l’obtention du permis, (4) le poids des émotions associées à la conduitemoto et sa non prise en compte dans les contenus d’enseignement. En vue de développer uneformation plus riche au plan de l'apprentissage et en meilleure adéquation avec la conduite réelle,plusieurs pistes de conception sont proposées. Elles intègrent notamment la création de dispositifs deformation « hybrides » associant conduite réelle et simulée.

  • Titre traduit

    Ergonomics study of learning to ride a motorcycle in light of prevention


  • Résumé

    This PhD dissertation relates to motorcycle riding and its learning. It contributes to a scientific effort ofunderstanding the behaviour of novice motorcyclists, particularly vulnerable road users. The aim ofthis work is to study the activity of motorcyclists during the learning process, in initial training inmotorcycle school and after licensing, and to propose ergonomic improvements of training systems.This investigation was conducted with 16 riders in a “situated cognitive anthropology” approach(Theureau, 2004). Audiovisual recordings of riders’ behaviour (390 hours), cinematic data of thevehicle from an instrumented motorbike (140 hours), and verbalisations in self-confrontation interviews(110 hours) have been collected for all the riders’ sessions. The results show (1) the limits of existingtraining settings for learning, (2) the gap between training situations and real traffic settings, (3) thesignificant part of learning which is done after licensing in a “hidden curriculum”, (4) the weight ofemotions associated with motorcycle riding and its learning. In order to develop training systems whichare more adapted to real world environment, several design perspectives are proposed. It includes thecreation of “hybrid” modules associating traditional training and riding simulation.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans (Bibliothèque électronique). Service commun de la documentation.Division des affaires générales.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.