Démétrios de Phalère, d'Athènes à Alexandrie (≈355 avant J.-C.-≈281 avant J.-C.)

par Marie-France Meyer

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Alain Davesne.

Le président du jury était Bernard Legras.

Le jury était composé de Alain Davesne, Bernard Legras, Christian Jacob, Jacques Vanschoonwinkel, Anna Heller.


  • Résumé

    Démétrios de Phalère est un des exemples les plus remarquables dans l’Antiquité d’homme d’Etat-philosophe. Névers 355 au Phalère, l’ancien port d’Athènes, Démétrios, fils de Phanostratos, devint, grâce à sa formation au Lycée,un des meilleurs orateurs et philosophes de son temps et rédigea de très nombreux ouvrages : des traités philosophiques, des biographies historiques, un recueil des fables d’Esope, des traités sur la poésie homérique. Il entra en politique, en 324, à l’époque de l’affaire d’Harpale et en 322, il participa par la suite au règlement diplomatique de la guerre lamiaque et participa au gouvernement de Phocion instauré par Antipater. En 317/6, il fut nommé par Cassandre à la tête de la cité athénienne qu’il gouverna jusqu’en 307/6. Le régime démocratique fut peu modifié à l’exception de l’instauration d’un cens. Il tenta d’appliquer la politique aristotélicienne du « juste milieu »et renforça la centralisation. Bénéficiant d’un climat de prospérité et de paix, plusieurs réformes furent engagées :instauration de nom ophylakès ou « gardiens de la loi », de lois somptuaires et de gynéconomes, organisation d’un recensement de la population, création des homéristes au théâtre, mise en valeur des fêtes religieuses en particulier de celles en l’honneur de Dionysos. Au printemps 307, l'attaque de Démétrios Poliorcète mit un terme au gouvernement de Démétrios de Phalère : il dut s’enfuir à Thèbes où il resta pendant dix ans. Son arrivée à Alexandrie d’Egypte, en 297/6, marqua l’apogée de sa carrière. Premier conseiller de Ptolémée Ier, il participa à l’organisation du culte de Sérapis, et surtout, intervint directement dans la mise en place de la Bibliothèque du Musée d’Alexandrie et dans la traduction de la Loi juive, la Bible des Septante. Sa mort, causée par la morsure d’un aspic, se situe vraisemblablement vers 281/0, au début du règne de Ptolémée II. A une époque de transition entre les époques classique et hellénistique, toutes ses actions s’inscrivent dans un parcours de recherche philosophique voire même ésotérique.

  • Titre traduit

    Demetrius of Phalerum, from Athens to Alexandria, (≈355 av. J.-C.-≈281 av.J.-C.)


  • Résumé

    Demetrius of Phalereus is one of the most remarkable examples of a Statesman-Philosopher in Antiquity. Bornca 355 BCE in Phalerum, the former port of Athens, Thanks to his training in the Lyceum, Demetrius, the son ofPhanostratos, became one of the best orators and philosophers of his time. He wrote many works: philosophicaltreatises, historical biographies, a collection of Aesop’s fables and treatises on Homeric poetry. He entered politics in324 at the time of the Harpalus affair and, in 322, subsequently participated in the diplomatic settlement of theLamian War and took part in the government of Phocion set up by Antipater. In 317/6, Cassander put him at the headof the Athenian city, which he governed until 307/6. The democratic regime underwent little change except for theinstitution of a census. He tried to enforce the Aristotelian policy of the “golden mean” and reinforced centralisation.Benefiting from a climate of prosperity and peace, he undertook several reforms, instituting the nomophylakes(“guardians of the law”), sumptuary laws and gynaeconomi, organising a population census, creating Homeristictheatrical performances and emphasising religious festivals, especially those in honour of Dionysos. In the spring of307/6, Demetrius Poliorcetes’ capture of Athens put en end to the government of Demetrius Phalereus who fled toThebes for ten years. His stay in Alexandria in Egypt starting in 297/6 marked the peak of his career. The firstcouncillor to Ptolemy I, he participated in organising the cult of Serapis, and especially, intervened directly in settingup the Mouseion or Library of Alexandria and in the translation of Jewish Law, the Septuagint. His death, probablyca 281/0 BCE, early in the reign of Ptolemy II, is said to have been caused by the bite of an aspic. At a time oftransition between the Classical and Hellenistic periods, all his actions were part of a quest for philosophical, evenesoteric, knowledge.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans (Bibliothèque électronique). Service commun de la documentation.Division des affaires générales.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.