Dynamique trophique, habitat benthique et fonction de nourricerie des milieux côtiers et estuariens

par Caroline Kostecki

Thèse de doctorat en Halieutique

Sous la direction de Olivier Le Pape.

Soutenue en 2010

à Rennes, AGROCAMPUS-OUEST .


  • Résumé

    Durant les premières années de leur vie, les juvéniles de nombreuses espèces de poissons plats, et en particulier la sole commune et la plie, fréquentent des zones de nourricerie côtières et estuariennes. Une fois leur maturité sexuelle atteinte, ils rejoignent l’aire de vie plus étendue des adultes, située sur le plateau continental et participent à la reproduction. L’emprise spatiale de ces nourriceries, très localisées, dépend notamment des apports en eau douce qui favorisent l’extension de la nourricerie vers le large et conduisent à un recrutement supérieur. Le lien entre les sources de matière organique, les populations invertébrés benthiques et les juvéniles de poissons plats étant complexe et mal connu dans ces milieux, il a été choisi d’étudier les relations trophiques et spatiales entre ces compartiments dans deux nourriceries différentes : l’estuaire de la Vilaine et la baie du Mont-Saint-Michel. La première partie de ce travail s’est attachée à décrire le réseau trophique benthique des juvéniles de poissons plats via l’analyse des isotopes stables (carbonne et azote) et des contenus digestifs. L’analyse spatio-temporelle de la signature isotopique du carbone des juvéniles de sole dans l’estuaire de la vilaine a indiqué une incorporation, variable selon le débit fluvial, de la matière organique d’origine terrigène dans le réseau trophique benthique. La baie du Mont-Saint-Michel, qui ne bénéficie pas d’autant d’apports en eau douce que les sytèmes purement estuariens, abrite une importante nourricerie pur les juvéniles de sole et de plie. Dans cette dernièe la production microphytobenthique issue des larges vasières intertidales (source autochtone de matière organique) a largement contribué au fonctionnement du réseau trophique des juvéniles de poissons plats.


  • Résumé

    For a large proportion of flatfish species, and especially common sole and plaice, juveniles grow in restricted coastal and estuarine nursery grounds during their first years of life. Once their sexual maturity reached, they move to more extended adults habitat located on the continental shelf and contribute to the reproduction. Nursery grounds area depends on freshwater inputs which enhance the juvenile distribution to the open sea and the recruitment. The link between organic matter sources, benthic invertebrates populations that constitute their food supply and flatfish juveniles is complex and remains poorly known. Trophic and spatial interactions between these components have thus been investigated in two contrasted nursery grounds : the Vilaine estuary and the Mont-Saint-Michel bay. The first part of this project aimed to describe flatfish juveniles benthic food web using stable isotopes and gut contents analyses. Carbon stable isotope signatures in common sole juvenile in the vilaine estuary showed the incorporation of terrigenous organic matter into their benthic food wed. Furthermore, this assimilation varied according to Vilaine river flow. Conversely, the Mont-Saint-Michel bay receives little freshwater inputs, but supports an important nursery ground for plaice and common sole. In this nursery ground, microphytobenthos produced on the wide intertidal mudflats mainly contributed to flatfish juveniles food web. Combined utilisation of bot stable isotopes and gut contents analyses thus improved coastal and estuarine nursery grounds description : these analyses particularly pointed out the terrigeneous organic matter role and benthic diatoms production in the flatfish nursery grounds trophic functioning and the spatio-temporal variability of the respective influence of these two sources.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (154 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. (154 p.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : AGROCAMPUS OUEST. Bibliothèque Générale de Rennes.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : H 81
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.