Analyse de la transformation institutionnelle des organisations de microfinance en milieu rural au Sénégal

par Khady Mbaye

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Betty Wampfler.

Le jury était composé de Betty Wampfler, Genevieve Nguyen, Isabelle Guerin.

Les rapporteurs étaient Amadou Diop, Pascal Glémain.


  • Résumé

    Cette thèse analyse à travers une étude de cas, le parcours d’un programme de micro-crédit rural mis en place par l’ONG Plan International, transformé en institution formelle et intégré aujourd’hui dans l’un des plus grands réseaux mutualistes du Sénégal : l’UM-PAMECAS (Union des Mutuelles du Partenariat pour la Mobilisation de l'Epargne et du Crédit au Sénégal). Notre objectif était de montrer comment les organisations de microfinance concilient les logiques sociale et financière, à priori en opposition, dans leur mode d’action après une transformation institutionnelle. Compte tenu de la diversité des règles et des modes d’actions observés au sein des organisations étudiées, nous avons mobilisé l’économie des conventions pour construire notre cadre d’analyse. La thèse s’appuie sur une analyse qualitative diachronique des logiques en présence, de façon à comprendre ce qui les soustend, les mécanismes et enjeux de pouvoir qui les font évoluer et se stabiliser. Sur une période s’étalant de 2006 à 2008 nous avons mené des enquêtes auprès de 169 personnes aux statuts divers (salariés, élus, bénéficiaire des crédits, etc.). Ce travail a apporté un éclairage sur le processus de transformation institutionnelle des organisations de microfinance rural et ses enjeux. Nous avons montré que grâce à une méthodologie combinant plusieurs principes relevant de cités différentes mais essentiellement rattachés à une « logique sociale », les organisations de microfinance de premières générations ont permis à des personnes vivant en milieu rural, dont le profil socio-économique n’intéressait pas les banques commerciales, d’accéder aux services financiers. La transformation institutionnelle induite par des facteurs exogènes et endogènes a apporté des bouleversements auxquelles les organisations devaient faire face pour assurer leur pérennité. Notre recherche a montré que pour réussir cette transition et éviter des conflits, des concertations doivent être menées tout au long du processus avec l’ensemble des acteurs afin que tous s’entendent sur le but de la transformation, la façon dont le processus doit être mené et les réformes à mettre en place. En outre, les nouvelles procédures mises en place doivent être en adéquation avec les spécificités locales. Par ailleurs, cette thèse a montré la forte prédominance des tontines. Ces dernières ont fortement évolué et se sont enrichies grâce à l’hybridation de règles marchandes, domestiques et civiques qui en font aujourd’hui, des dispositifs locaux concurrençant fortement la collecte de l’épargne au niveau des structures formelles


  • Résumé

    This thesis analyses, trough a case study, the operation of a rural micro-credit program implemented by Plan international NGO. It has then been changed into a formal institution and integrated into one of the largest network of mutual organizations in Senegal: UMPAMECAS. Our objective was to show how micro-finance organizations reconcile social and financial logics that are primarily contradictory, in their action after institutional changes. Considering the diversity of rules and operation modes observed in the institutions under scrutiny, we have mobilized the convention economy to build the framework of our analysis. The thesis is based on a diachronic quantitative analysis of those logics to understand what underlies them, power mechanism and stakes that make them evolve and stabilize. For a period from 2006 through 2008, we surveyed 169 people from different (wages-earners, elected, credits beneficiaries, etc.). This work has cast light on the transformation process of rural microfinance and its stakes. We have shown that, thanks to a methodology combining several principles from different cities, but essentially related to a “social logic”, the first generation of microfinance institutions have enabled several people living in rural areas, whose economic profile did not appeal to commercial banks, to get access to financial services. The institutional transformations induced by endogenous and exogenous facts have brought changes which should be dealt with by the institutions to ensure their sustainability. Our research has shown that to survive the transition and avoid conflicts, consultations should be conducted all through the process with all the stakeholders for all to agree on the objective of the transition, the way the process should be conducted and the reforms that need to be implemented. Besides, the newly implemented procedures should match local specificities. Furthermore, this thesis has shown the supremacy of the “tontine” systems (rotating saving and credit associations). Those systems have deeply evolved and enriched due to the hybridization of commercial, domestic and civic rules that make them today local organizations that strongly challenge formal structures in the collecting of savings

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Montpellier SupAgro.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.