Biopathologie des tumeurs épithéliales de la thyroïde : place de la pathologie moléculaire et des signatures microRNAs

par Sandra Musso-Lassalle

Thèse de doctorat en Aspects moléculaires et cellulaires de la biologie

Sous la direction de Paul Hofman.

Soutenue en 2010

à Nice .


  • Résumé

    Les carcinomes thyroïdiens les plus fréquents développés à partir des cellules folliculaires sont les carcinomes papillaires (80%) et les carcinomes vésiculaires. Une nouvelle entité appelée « tumeurs de potentiel de malignité incertain » (TPMI), correspondant à des tumeurs difficiles à classer histologiquement, a été récemment proposée. Après recensement et analyse qualitative des collections d’échantillons thyroïde stockés dans le Centre de Ressources Biologiques du CHU de Nice et destinés à la recherche translationnelle, nous avons montré que certains fixateurs non formolés permettaient d’obtenir des acides nucléiques de meilleure qualité qu’avec le formol, sur des échantillons thyroïdiens fixés. Nous avons ensuite montré que la recherche de différents marqueurs immunohistochimiques et moléculaires n’apportaient pas d’aide diagnostique ou pronostique dans le cadre des TPMI. Dans le but de mieux connaître la physiopathologie, et de définir une signature de ces tumeurs, nous avons voulu caractériser, à l’aide de puces microRNA, le profil microRNA des TPMI. Leur profil s’est avéré être différent de celui des adénomes et des carcinomes thyroïdiens, mais nous n’avons pas pu individualiser un « set » de microRNA suffisamment significatif pour distinguer de façon très précise les TPMI des autres tumeurs thyroïdiennes. Notre travail s’est poursuivi par une analyse in vitro à partir de lignées cellulaires thyroïdiennes en étudiant les microRNAs modulés lors d’utilisation d’agents anti-cancéreux (inhibiteurs d’histones déacétylase). Nous avons pu mettre en évidence le rôle de certains microRNAs pouvant présenter un potentiel prédictif pour la réponse aux chimiothérapies.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Papillary carcinomas and follicular carcinomas are the most frequent tumours of the thyroid gland. The term thyroid tumours of uncertain malignant potential (TT-UMP) has been proposed for a subgroup of tumours for which benignancy or malignancy cannot be assessed with certainty. We first describe how we set-up a biobank targeting diseases of a specific organ (thyroid gland), with the aim of developing translational research projects. We then evaluated formalin substitute fixatives on thyroid tumours and showed that some fixatives performed better for nucleic acid integrity than formalin fixative. We examined the impact on diagnosis of ancillary methods on TT-UMP, and showed that immunochemistry and molecular genetic profiling were not useful in detecting high-risk population. We then conducted an extensive expression profiling study at the microRNA level on thyroid tumours including TT-UMP in order to better characterize these entity. We demonstrated that TT-UMP microRNA profile differ slightly but specifically from carcinomas, but was not sufficient per se in distinguishing TT-UMP from the other thyroid tumour. We then characterize the antitumor activity of histone deacetylase inhibitors (HDACi) induced-microRNAs on thyroid cancer cells and showed that some microRNA might be used as biomarker for HDACi treatment efficacity.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (116 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 84-114. Résumé en français

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 10NICE4109
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 9161
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.