Étude d'un marqueur électrophysiologique de vulnérabilité à la schizophrénie : l'onde P50 des potentiels évoqués auditifs

par Sandrine Louchart de La Chapelle

Thèse de doctorat en Interactions cellulaires et moléculaires

Sous la direction de Florence Thibaut et de Philippe Robert.

Soutenue en 2010

à Nice .


  • Résumé

    La schizophrénie, pathologie dont l’expression clinique est complexe et dont les facteurs étiologiques sont multiples, débute le plus souvent chez l’adulte jeune et évolue vers une « dissociation » progressive de la personnalité, entraînant une détérioration majeure du fonctionnement social et intellectuel. Le diagnostic est souvent difficile à établir au début de l’évolution de la maladie en raison de l’extrême diversité clinique, alors même que la rapidité avec laquelle le traitement est débuté contribue considérablement à améliorer le pronostic de cette pathologie mentale grave. Il s’agit d’une maladie à déterminisme complexe, multigénétique et, bien que de nombreux travaux aient conclu à l’existence de facteurs génétiques dans la schizophrénie, l’étiologie de cette maladie demeure inconnu. Une part importante de la recherche actuelle est de tenter de mettre en évidence des marqueurs de vulnérabilité à la maladie ou endophénotypes. L’idée d’une atteinte cognitive et particulièrement des étapes du traitement de l’information au sein des réseaux neuronaux a été avancée devant de mauvaises performances chez les sujets schizophrènes à des tests explorant les fonctions cognitives. Les techniques électrophysiologiques permettent d’explorer les activités cognitives dont certaines semblent donc défaillantes au cours de la schizophrénie. L’onde P50 des potentiels évoqués auditifs est un paradigme étudiant les mécanismes inhibiteurs cérébraux et paraît répondre aux critères d’endophénotype. L’objectif scientifique de notre équipe a été de constituer une importante population d’étude permettant de caractériser de manière approfondie des marqueurs de vulnérabilité à la schizophrénie (anomalie du filtrage sensoriel, de la poursuite lente et du paradigme des antisaccades), et d’identifier le ou les gènes impliqués par la recherche d’une association allélique au niveau de gènes candidats. La première partie détaillera les connaissances actuelles sur les paradigmes électrophysiologiques de l’onde P50 et de la poursuite oculaire lente. La seconde partie se penchera sur les trois études que nous avons menées : les rapports entre onde P50 et symptomatologie clinique de la schizophrénie, les corrélations entre cet endophénotype électrophysiologique et le gène codant la sous-unité alpha 7 du récepteur nicotinique, la comparaison avec d’autres marqueurs de vulnérabilité à la schizophrénie que sont la poursuite oculaire lente et les antisaccades.

  • Titre traduit

    Study of an electrophysiological vulnerability marker in schizophrenia : the P50 auditory evoked potential


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Progress in radiation protection and radiotherapy, and the increased needs in terms of accuracy lead national metrology institutes to improve the standard. For ionizing radiation, te standard is defined by an absolute instrument used for air kerma rate measurement. The aim of the thesis is to establish standard, in terms of air kerma for X-rays beams of low and medium-energies. This work enables to complement the standard beam range of the Laboratoire National Henri Becquerel (LNHB). Two free-air chambers have been developed, WK06 for medium-energy and WK07 for low-energy. The air-kerma rate is corrected by several correction factors. Some are determined experimentally, and the others by using Monte Carlo simulations. The uncertainty budget of the air-kerma rate at one standard deviation has been established. These dosimetric standards were compared with those of counterparts’ laboratories and are consistent in terms of degree of equivalence.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (170 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 128-152. Résumé en français

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 10NICE4049
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 7871
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.