Mondialisation et nouveaux marchés cinématographiques : le cas des films russes et des salles de cinéma ukrainiennes

par Indira Yakovenko

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Nicolas Pélissier.

Soutenue en 2011

à Nice .


  • Résumé

    Dans notre recherche, nous nous intéressons à la production cinématographique russe présente sur les marchés internationaux audiovisuels comme MIPTV et MIPCOM à Cannes. Nous analysons l’influence de la mondialisation, les transformations dans l’esthétique et la promotion de nouveaux films russes à travers notre observation participante et une enquête auprès des producteurs et distributeurs russes, ukrainiens et internationaux. Notre travail se situe au croisement de plusieurs disciplines : sciences de la communication, industrie du film, marketing, anthropologie culturelle. Les données sont issues de l’analyse de 15 films russes, produits entre 2000 et 2005, de 15 entretiens de professionnels du film et de 159 questionnaires recueillis auprès des participants, venus de 33 pays, au marché international du film de Cannes en 2006. Dans les nouveaux films russes, nous observons le processus de la réévaluation des événements historiques et la révélation des tabous. Ils ont les points communs avec le cinéma américain ou européen comme l’ordre étant plus important que la morale ou la présence de héros de l’âge du narcissisme. Le nouveau héros russe est plus tragique et complexe que le personnage hollywoodien. Pour la plupart des participants du marché international, le cinéma russe est un cinéma européen. La mondialisation est considérée comme américanisation. Cependant, elle fait émerger d’autres identités cinématographiques. Les séries russes triomphent à la télévision ukrainienne et leurs personnages plus proches et compréhensibles remplacent les héros américains. Les films contemporains russes se placent comme un cocktail des modèles : soviétique, hollywoodien et indien.

  • Titre traduit

    Globalisation and new film markets : the case study of russian movies and ukrainian cinemas


  • Résumé

    Dans notre recherche, nous nous intéressons à la production cinématographique russe présente sur les marchés internationaux audiovisuels comme MIPTV et MIPCOM à Cannes. Nous analysons l’influence de la mondialisation, les transformations dans l’esthétique et la promotion de nouveaux films russes à travers notre observation participante et une enquête auprès des producteurs et distributeurs russes, ukrainiens et internationaux. Notre travail se situe au croisement de plusieurs disciplines : sciences de la communication, industrie du film, marketing, anthropologie culturelle. Les données sont issues de l’analyse de 15 films russes, produits entre 2000 et 2005, de 15 entretiens de professionnels du film et de 159 questionnaires recueillis auprès des participants, venus de 33 pays, au marché international du film de Cannes en 2006. Dans les nouveaux films russes, nous observons le processus de la réévaluation des événements historiques et la révélation des tabous. Ils ont les points communs avec le cinéma américain ou européen comme l’ordre étant plus important que la morale ou la présence de héros de l’âge du narcissisme. Le nouveau héros russe est plus tragique et complexe que le personnage hollywoodien. Pour la plupart des participants du marché international, le cinéma russe est un cinéma européen. La mondialisation est considérée comme américanisation. Cependant, elle fait émerger d’autres identités cinématographiques. Les séries russes triomphent à la télévision ukrainienne et leurs personnages plus proches et compréhensibles remplacent les héros américains. Les films contemporains russes se placent comme un cocktail des modèles : soviétique, hollywoodien et indien.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 424 p.
  • Annexes : Bibliogr.p. 393-413. Index. Résumés en français et en anglais.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Lettres, arts et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2010 NICE 2024
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Lettres, arts et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2010 NICE 2024 Bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.