Les formes périglaciaires dans les Pyrénées centrales françaises : analyse spatiale, chronologique et valorisation

par Thierry Feuillet

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Jean-Paul Métailié.

Soutenue en 2010

à Nantes .


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    ˜The œperiglacial landforms in the central french Pyrenees : spatial analysis, chronology and promotion


  • Résumé

    Cette thèse de géomorphologie climatique a pour objectif de caractériser l’étage périglaciaire actuel et passé dans l’ouest des Pyrénées centrales françaises (parc national des Pyrénées). Elle se fonde sur la mise en parallèle des caractéristiques climatiques régionales (cycles gel et dégel dans l’air et dans le sol, quantité et rythmes des précipitations nivales) et des expressions morphologiques de ce climat (sols structurés, formes de solifluxion, formes de reptation du pergélisol). La première partie est ainsi axée sur le climat et sur la délimitation altitudinale des formes de versant considérées. Elle révèle que les expressions périglaciaires régionales s’étagent au sein d’une vaste ceinture située entre 1 900 et 3 200 m, dans laquelle les températures moyennes annuelles de l’air varient entre 5°C et -3°C. Les cycles gel et dégel fluctuent entre 60 et 130 par an et nos modélisations numériques ont établi que l’engel du sol peut dépasser un mètre de profondeur, quelle que soit l’altitude, en l’absence de neige. La deuxième partie traite des variabilités spatiales et paléoenvironnementales de l’étage périglaciaire. Elle montre d’abord, à l’aide d’analyses multivariées, que les étagements de formes varient sur chaque versant selon les contextes locaux (exposition, lithologie, humidité, végétation). Les espaces récemment déglacés sont les plus favorables au développement de formes, en raison de la présence importante de fines et d’humidité. Dans un second temps, elle s’attarde sur l’évolution des paysages périglaciaires depuis le Tardiglaciaire. Les observations de formes héritées et des datations au radiocarbone ont permis de mettre en évidence des phases froides favorables à la morphogenèse périglaciaire (Dryas récent, milieu de l’Holocène, Petit Âge Glaciaire). Enfin, la troisième partie est consacrée à la valorisation et à la diffusion de ces résultats au sein du parc national des Pyrénées. Pour ce faire, nous évaluons 30 géomorphosites situés dans l’étage périglaciaire. Des panneaux didactiques et un site internet ont été conçus afin de proposer au public une vulgarisation des géomorphosites les plus remarquables.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (399 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 295-323

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université de Nantes. Géothèque-Cartothèque André Vigarié.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GMO0008
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.