L'échappée belle : parcours scolaires et cheminements professionnels des étudiants d'origine populaire diplômés de l'Université (1970-2010)

par Cédric Hugrée

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Stéphane Beaud.

Soutenue en 2010

à Nantes .


  • Résumé

    Cette thèse interroge les parcours scolaires et les cheminements professionnels des étudiants diplômés de l’université issus des classes populaires. La première partie revient sur l’émergence d’une question étudiante centrée sur la question de l’insertion professionnelle. Focalisant l’attention sur les formations les plus immédiatement rentables sur le marché de l’emploi, l’actuelle situation universitaire se caractérise par une méconnaissance des destinées professionnelles de ceux que Stéphane Beaud avait appelé la « génération des enfants de la démocratisation ». La deuxième partie propose alors de mettre cette notion à l’épreuve des résultats d’enquêtes statistiques sur les parcours scolaires et d’une enquête ethnographique auprès de vingt-deux étudiants sortis diplômés des universités de Nantes et du Mans depuis le début des années 2000. Elle révèle ainsi un « haut » scolaire et social de cette génération dont les scolarités se présentent objectivement et subjectivement comme honorables. La troisième partie analyse alors les premiers devenirs professionnels de ce « haut » des enfants de la démocratisation à partir de plusieurs enquêtes longitudinales d’insertion et de l’enquête ethnographique évoquée plus haut. Elle montre notamment que l’enjeu des insertions de ces étudiants est la conversion de leurs scolarités honorables en mobilités sociales raisonnables. Finalement, c’est au terme de ce processus de transition professionnelle que l’expression d’échappée belle du « haut » des enfants de la démocratisation scolaire revêt son double sens : celui d’une belle échappée (sociale et scolaire) à laquelle est souvent associé le sentiment de « l’avoir échappé belle ».

  • Titre traduit

    The great escape : french university graduates working-class students scholarship and professionnals paths (1970-2010)


  • Résumé

    This thesis analyses the French university graduates working-class students scholarship and career paths. The first part deals with the emergence of a student issue, which is gradually focussed on integration in the work place. Preoccupied with the immediately most rentable training courses, a lot of observers don’t really know the career paths followed by the “children of school democratisation”, as Stéphane Beaud called them. The second part then puts this notion to the test of statistical datas concerning educational paths and of an ethnographic survey on twenty two graduates students of Nantes and Le Mans universities since early 2000’s. It exposes the “high” part of this generation: objectively and subjectively, their studies appear to be honourable. Based on this ethnographic survey and on different longitudinal datas concerning integration in the work place, the third part analyses then their first jobs. It shows what is at stake for this working-class students: how to convert their honourable study into reasonable social upward mobility. Finally, the double meaning of the French expression “échappée belle” sounds clear: a beautiful breakaway, but with the feeling of a narrow escape.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (498 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 469-489

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Centre d'histoire sociale du 20e siècle. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T 1634 HUG
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.